Le visage retrouvé

Alain Fournier

En prenant l’un des livres que mon petit-fils me tendait, j’ai remarqué que des documents s’en échappaient.
Des cartes postales…
En les regardant de plus près, j’ai reconnu le visage qui se trouvait sur la plupart d’entre elles: celui de l’écrivain Alain Fournier…
Curieux, Aurélien les regardait lui aussi et m’a demandé de qui il s’agissait:
– C’est Alain Fournier, un écrivain qui me touche beaucoup, qui a écrit un très beau livre, « Le Grand Maulnes ». Une année, j’étais allée sur les traces du Grand Maulnes. Ca a été un moment merveilleux pour moi. J’en ai ramené ce livre et ces cartes…
Pourquoi il te touche beaucoup le monsieur?
– Parce que c’était un grand écrivain, mais qu’il n’a eu le temps d’écrire qu’un seul livre.
– Il était trop occupé?
– Non. Il est mort à la guerre alors qu’il n’avait que 27 ans. Il n’a pas eu le temps de faire tout ce qu’il aurait pu faire.

C’est triste…
Puis, après un soupir:
C’est vraiment trop moche, la guerre.
Je suis totalement d’accord.
Cet artiste était fait pour tenir un stylo… pas un fusil.

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.