A l’attaaaaaque

Ce lundi  matin, tous les éléments étaient réunis  pour aborder LA mission importante de la semaine.
– J’étais de bonne humeur.
– La pluie s’occupait d’arroser le jardin.
– J’étais arrivée à la moitié de la préparation de mon prochain atelier… avec pas mal d’avance sur mon programme.
– J’étais à jour dans mon travail et pour (presque toutes) les tâches ménagères.
– Etc, etc.

Bref, je n’avais plus d’excuse.
L’heure était venue de m’attaquer à la corvée cyclique qui suit traditionnellement mes grosses périodes de travail: le rangement de mon bureau.
J’ai déjà commencé à le reprendre en main il y a quelques jours, mais je n’avais pas eu le loisir d’approfondir la question.
En entrant dans la pièce ce matin-là, j’ai murmuré LA phrase  magique: « A nous deux… »
Il n’était pas dans mes intentions de me contenter du strict minimum syndical qui implique d’empiler soigneusement mes dossiers, cahiers, carnets et livres.
Non.
Cette fois, j’allais dégager de la place, évacuer ce qui n’était plus nécessaire, dépoussiérer les écrans et les neuf bibliothèques regorgeant de bouquins (mais comment ai-je réussi à caser autant de bibliothèques dans un endroit aussi petit?!).
J’avais aussi dans la tête de trier les magazines, de classer ma documentation, et, s’il me restait une once de courage, de m’attaquer au contenu de mes tiroirs.
Voilà.
Ça, c’était pour le plan A.
A se demander si j’étais dans un état second lorsque j’ai imaginé arriver au bout de cette liste.
Il faut avouer que j’ai bien avancé.
Le bureau a meilleure mine, et j’ai gagné un peu de place.
Mais comme je répertorie chaque chose avant de la classer, mes rangements prennent un temps fou…
D’autant que résister à l’envie de relire chaque document, de feuilleter un livre, de prendre quelques notes à propos d’une idée qui me vient, ou d’effectuer une recherche sur une brève qui m’a intriguée sont autant de pièges qui me guettent à chaque minute passée dans cette pièce que j’adore, et qui a été le bureau de mon Capitaine bien avant d’être le mien.

Aaah, ce bureau…
Je pense qu’il ne sera jamais impeccablement rangé.
Mais son contenu est passionnant…
Et puis… je ne suis pas obligée de tout faire en un seul jour.
L’important était de redonner un visage à peu près correct à cet endroit, à quelques jours de l’arrivée de mon petit-fils pour le week-end.
Il aime bien y fureter en ma compagnie, et je n’aimerais pas risquer un éboulement!


 

par

2 réflexions sur “A l’attaaaaaque”

  1. Tu avais vu grand en te donnant tous ces taches. Le principal est d’être satisfaite de ce qui réalisé.. Paris ne s’est pas fait en 1 jour !!!
    Bonne journée 😘

    1. Ecriplume (Martine Péters, anciennement Bernier)

      Et, franchement, la construction de Paris par rapport à la mise en ordre de mon bureau… je me demande encore si ce n’était pas un chantier plus simple! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.