Du printemps à l’ hiver…

Il n’y avait pas de raison pour que la région soit épargnée par les soubresauts de l’hiver… d’autant qu’il fallait s’y attendre.
Ce samedi matin, donc, j’ai retrouvé le jardin sous la neige… le coeur serré de voir les camélias,  jonquilles, tulipes et autres fleurs recouverts.

Pas d’autre choix que de « faire avec »…  tout  en ayant une pensée pour les cultivateurs de fruits qui se battent pour ne pas perdre leur futures récoltes.

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.