Les méthodes…

Avez-vous déjà remarqué que, lorsque vous interrompez une tâche, votre cerveau a l’art de vous rappeler qu’elle est en attente, jusqu’à ce que vous vous décidiez à la terminer?
Cette « alerte automatique » s’appelle l’effet Zeigarnik,  du nom de la psychologue Bluma Zeigarnik, qui l’a étudié dans les années 20.
Chez les uns, le phénomène est léger.
Chez d’autres, il est… impérieux. 
Pour permettre à l’esprit d’échapper à ce genre de situation, les spécialistes de la question nous conseillent deux méthodes qui ont fait leurs preuves: concentrer une activité sur un temps défini incontournable (comme s’atteler à sa déclaration d’impôt durant deux heures agendées un soir) , ou élaborer un tableau en trois colonnes avec les tâches à faire, en cours et achevées.

Rien de tel pour se discipliner… et pour venir à bout des travaux de longue haleine.
Je vous laisse: mes trois heures d’écriture matinales m’attendent!

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.