Les mots de Katherine…

Je veux être tout ce que je suis capable de devenir.
Elle est belle cette phrase…
Elle est attribuée à l’écrivaine et poétesse néo-zélandaise  Katherine Mansfield (1888 – 1923) qui fait partie de ces femmes que je reconnais comme étant des pionnières.
Elle, qui a également vécu en France, a eu une vie  trépidante à tous les niveaux, a vécu tout ce qu’elle avait envie de vivre.
Mais surtout, elle a apporté un nouveau souffle à la littérature en écrivant avec un style descriptif qui n’appartenait décidément qu’à elle…
Si vous avez envie de le découvrir, je ne peux que vous conseiller de vous procurer La Garden-Party et autres nouvelles, un petit bijou.

Je veux être tout ce que je suis capable de devenir.
Pour en revenir à cette phrase… je ne peux la lire sans penser aux femmes afghanes et à toutes celles, de par le monde, qui se voient interdire l’accès à leur destin parce que de faux hommes dont le seul courage se résume au règne de la terreur en ont décidé ainsi.

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.