Dîner ou déjeuner?

Je me pose une question depuis longtemps…
Pourquoi les Français s’obstinent-ils à parler du « déjeuner » pour le repas de midi et de « dîner » pour le repas du soir alors que les Suisses, les Belges et les Canadiens utilisent les termes déjeuner pour le matin, dîner pour le midi et souper pour le soir?
Cette ineptie de langage me chatouille les nerfs.
Alors que j’en parlais avec mon Capitaine qui, comme à son habitude, fait preuve d’une mauvaise foi hors du commun pour défendre l’indéfendable du moment qu’il  y va de l’honneur de la France, j’ai décidé d’en savoir plus. sur ce thème qui oppose la Francophonie.
Et la réalité est celle-ci: le déjeuner a désigné le premier repas de la journée  jusqu’à la moitié du XIXe siècle, y compris en France.
On déjeunait le matin, on dînait à midi et on soupait le soir.
Sur le site canadien « Maudit français »Jean-Pierre Le Blanc, porte-parole de l’Office québécois de la langue française explique en interview que “Le nom dîner pour désigner le repas du midi, tout comme le verbe dîner au sens de « prendre le repas du midi », sont des emplois très anciens en français, attestés depuis le Moyen Âge”.
Quant à l’emploi du mot “dîner” en référence au repas du soir attesté depuis le XVIIIe siècle: “Il s’agirait d’une innovation parisienne qui s’est imposée comme terme de référence sur le territoire de l’Hexagone malgré le maintien du sens plus ancien dans de très nombreuses aires francophones”.

Voilà.
Chacun se fera son idée.
Mais si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter cet article très complet sur le site Français de nos régions
Quant à moi, je continuerai à déjeuner le matin et à dîner le midi!

 

 

par

2 réflexions sur “Dîner ou déjeuner?”

  1. Sieur Bebert Le Mousquetaire

    Moi qui ai partagé la table de Louis le XIVeme à plusieurs reprises, je peux vous affirmer que nous déjeunions en fin de matinée pour diner en fin d’après midi et je n’ai qu’une fois eu l’occasion de souper une fois avec notre Roi soleil vers 22h00. C’était le bien vivre de l’époque et les querelles pour ce dont on parle sont bien peu de choses par rapport au plaisir de partager un repas avec des gens que l’on estime. Vive le Roi, vive la France……..

    1. Ecriplume (Martine Péters, anciennement Bernier)

      Je veux bien vous croire, Sieur Mousquetaire: moi-même je n’y étais pas, trop occupée à dîner le midi d’un quignon de pain et d’une soupe quelque part avec les gens du peuple qui construisaient Versailles… et qui parlaient à l’endroit!
      A propos, dans votre Corps des Mousquetaire, n’aviez-vous pas le grade de… Capitaine, par hasard?
      😇

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.