La jolie rencontre

Vendredi dernier, j’ai passé une commande à Amazon pour  un article.
Comme je ne coche jamais la livraison rapide, je croyais, en toute logique, que le colis arriverait après le week-end.
Mais les choses ne se sont pas passées comme je le pensais…
Dimanche après-midi, le téléphone sonne, et un monsieur m’annonce qu’il ne va pas tarder à m’apporter le paquet.
Je n’étais pas bien en ouvrant le haut battant de la porte qui donne sur la rue… le dimanche est en principe un jour de repos, et je supporte mal l’idée d’avoir contribué sans le vouloir à encourager le travail dominical.
Dehors, il y avait du vent, l’orage grondait et le ciel était menaçant.
Quelques secondes plus tard, une camionnette s’est garée devant la maison, et un jeune homme en est descendu avec mon paquet.
Notre dialogue m’a beaucoup émue…

Bonjour, Monsieur. Je suis vraiment désolée… je  n’attendais pas ce colis avant la semaine prochaine. Je ne pensais pas qu’Amazon allait me le faire livrer un dimanche… Je m’en veux beaucoup de vous obliger à travailler pour cela.
– Bonjour, Madame, il ne faut pas être désolée! J’ai des livraisons jusqu’à 21 heures, vous n’y êtes pour rien… 
– Un dimanche… je préfèrerais vous savoir tranquillement chez vous!

Une grosse bourrasque a soulevé les arbres, et il a dit:
– Houlà! Ça souffle! Vous croyez que ça va tomber?
– J’en ai peur… voulez-vous vous mettre à l’abri?
– C’est vraiment gentil, mais je ne crains rien dans la camionnette, et j’ai vraiment du boulot.

Je n’aime pas savoir quelqu’un dehors alors que le ciel est tout noir.
Il était déjà tourné vers son véhicule pour poursuivre sa route, mais il a fait demi-tour et il est revenu vers moi:
Madame, vous êtes incroyable… vous êtes la plus belle rencontre de ma journée. Merci…

Il m’a  mis les larmes aux yeux… Je lui ai répondu:
– Merci de m’avoir apporté ce colis avec autant de gentillesse. C’est vrai que c’est une belle rencontre.
–  Quand je parle avec quelqu’un comme vous, j’adore mon travail!  

Il est remonté dans son véhicule en me faisant un signe de la main et en me  lançant: J’ai presque envie de vous faire un câlin, mais ça ne se fait pas!
Un sourire amusé de part et d’autre, et il est reparti.

J’espère que sa journée n’a pas fini trop tard…

 

 

 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.