Le Mikado géant

En prévision de la cousinade qui aura lieu chez nous dans quelques semaines, j’ai acheté des jeux d’extérieur, sachant que plusieurs enfants seront présents.
Mercredi soir, mon Capitaine a eu envie que nous testions le dernier des arrivés, et nous nous sommes retrouvés dehors, vers 21 heures, à jouer au mikado géant.
J’ai choisi de « lâcher » les bâtonnets sur les graviers de l’allée, et nous avons commencé à jouer.
Comme toujours dans ces cas-là, mon Capitaine était concentré sur sa prestation tandis que je prenais la mienne beaucoup plus à la légère.
Sauf que, au bout, d’un moment, j’ai réalisé que…
Mais… tu triches?!
Il m’a regardé d’un air innocent:
– Moâ? Certainement pas!
– Mais si!
– Mais non!
– La tige a bougé quand tu l’as prise… mais tu as continué.
– Tu as mal vu.

Son regard pétillait, il avait le rire au bord des lèvres… il était clair qu’il se payait ouvertement mon inestimable tête.
– Je suis outrée! D’autant que MOI, je ne triche pas!!
– Bon, d’accord… j’avoue que j’ai une très légère tendance à aimer gagner. Mais vraiment très légère…
Nous avons continué à jouer en nous taquinant mutuellement.
A la fin de la partie, il avait en main un gros fagot de mikados tandis que le mien était nettement plus maigrichon.
J’ai quand même annoncé:
– On compte chacun nos bâtons pour voir lequel de nous deux a gagné.
Le verdict était clair, mais nous avons commencé à compter.
J’en avais douze, mais je n’ai rien dit.
Il a fini de compter après moi et a annoncé triomphalement:
– Vingt-cinq. Et toi?
– Vingt-six! J’ai gagné! C’est bon, on remballe!
Il a éclaté de rire en grommelant un vague « tricheuse »…

Ce matin, je commence à écrire ce texte et… un doute me vient: mais, au fait, combien de tiges de Mikado y a-t-il dans le jeu?
J’ai été vérifier.
Puis j’ai trottiné jusque chez mon Capitaine et lui ai demandé:
– Hier, j’avais douze bâtonnets à la fin de la partie, et tu m’as dit en avoir vingt-cinq. Mais… il y en a 31 dans le jeu. Est-ce que par hasard, tu aurais exagéré ton résultat?!
Il était hilare…
Désormais, je ne jouerai plus au mikado avec lui sans la présence d’un huissier de justice!


par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.