Non mais.. vraiment!

Vendredi matin, sachant que mon fils et son lutin arrivaient en fin de journée, j’ai voulu expédier quelques corvées avant leur arrivée.
Parmi ces tâches, il me fallait raccourcir un pantalon d’été très léger.
Chacun sait que plus un tissu est fluide, plus il est compliqué de le travailler.
Je me suis donc particulièrement concentrée pour l’empêcher de glisser et pour ne pas me tromper dans les mesures.
Pour que l’ourlet ne bouge pas avant la couture, j’avais mis des épingles de nourrice qui ont le mérite de ne pas glisser.
Au bout d’une vingtaine de minutes, j’admirais le résultat, ravie.
Tout était tel que je le souhaitais… 
Sauf que… en y regardant de plus près, j’ai réalisé que j’avais oublié deux épingles, cousues à l’intérieur de l’ourlet. 
Moâ, distraite? Pensez-vous…
En remerciant mentalement l’inventeur du coupe-fil, j’ai réglé le problème en quelques instants.
Mais je n’ai pas pu m’empêcher de penser… heureusement que je ne suis pas chirurgienne.
Selon l’endroit où l’on oublie un objet, aussi petit soit-il, cela peut s’avérer beaucoup plus problématique…

 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.