Le retour au calme

Pomme et Kali ont vécu ces quatre jours de fête de manière mitigée.
Timide avec les personnes qu’elle ne connaît pas, Kali était très stressée.
Pomme, à l’inverse, est extrêmement sociable, mais son autonomie et son indépendance risquaient de la mettre en danger si, par malheur, elle suivait quelqu’un en dehors du périmètre du jardin, ou dans les coins inadaptés pour elle.
J’ai donc choisi de les laisser à l’intérieur de la maison, les sortant de manière ponctuelle et sous surveillance.
Dès que nos derniers convives nous ont quittés, les portes se sont rouvertes et mes Mogwaïs ont pu reprendre leurs habitudes.
Comme ce matin-là où elles semblaient deviser sur les bouleversements des derniers jours…

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.