90 minutes… vraiment?!

Il y a quelques semaines, j’avais expliqué à mon Capitaine que je souhaitais rafraîchir le salon-bibliothèque.
Le canapé en piteux état et la table basse,  n’étaient plus du tout en adéquation avec les rayonnages de la bibliothèque installée à notre arrivée.
Le sofa a donc été changé il y a une dizaine de jours, et la table basse a fait son entrée dans la maison samedi… en kit.
« Ne restait plus qu’à »… la monter, ce qui n’était pas une  mince affaire.
Il s’agit en effet non pas d’une table classique, mais d’un bloc comportant de petites portes.
La notice indiquait qu’il fallait compter 90 minutes pour monter le meuble en question.
Mon Capitaine, qui n’est pas un néophyte en la matière, a pris les choses en main.
De mon côté, je me suis transformée en infirmière instrumentiste de salle d’opération, lui passant les vis et autres charnières une à une.
Avez-vous déjà étudié de près un plan de montage de ce genre?
Vous pouvez être sûrs qu’à un moment ou à un autre, ils vous induisent dans le doute en omettant de préciser l’orientation précise d’une planchette.
Il suffit que le dessin en question ne permette pas de voir chaque trou percé, et vous ne pouvez plus vous y retrouver.
Bilan de l’opération, il a fallu trois fois plus de temps pour terminer l’ouvrage, nous avons réussi à ne pas perdre nos nerfs et à survivre à cette épreuve et… la table trône dans le salon.
Ce dernier a rajeuni de 20 ans, est plus lumineux et  nettement plus confortable.
Mais j’ai promis d’attendre l’an prochain pour poursuivre le rafraîchissement des autres  pièces de la maison… le temps que mon Capitaine se remette!

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.