Le petit nouveau

Mon dernier atelier m’a appris quelque chose: mon cartable, mon vieux compagnon de route, n’est plus capable de porter tout le matériel que je prends avec moi.
Résultat, je me retrouve bardée trois sacs: lui qui déborde de classeurs, de cahiers et autres fournitures au point de ne plus pouvoir se fermer, de la sacoche recevant mon ordinateur, et d’un sac d’appoint pour transporter les cahiers des enfants à la fin de la séance.
Comme, de plus, mon cher cartable ne possède pas de anses mais juste une bandoulière, je termine systématiquement ces journées avec une épaule aux abonnés absents.
L’heure était venue d’agir.

C’est ainsi que Léopold est arrivé.
Non, ce n’est pas moi qui l’ai baptisé ainsi: c’est le nom du modèle.
Je l’ai présenté à son aîné, ai expliqué à ce dernier qu’il serait désormais affecté à des tâches plus en rapport avec ses capacités, et j’ai commencé à remplir le nouveau venu.
Il a tout accepté sans sourciller: ordi, classeur, cahier, stylos, documents… se fermant avec grâce et ne laissant rien dépasser.
Léopold est parfait.
Il ne me reste plus qu’à acheter un âne pour m’aider à le porter!

par

1 réflexion sur “Le petit nouveau”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.