Les humains domestiques

Un soir de cette semaine, nous étions au salon lorsque mon Capitaine, qui regardait Pomme et Kali, nos bichons havanais, m’a dit, songeur:
Elles sont vraiment à l’aise… il y a même des moments où j’ai l’impression que nous vivons chez elles et qu’elles nous considèrent un peu comme…
–  …comme leurs humains domestiques?
– Voilà!
– Je le pense parfois aussi. Elles nous observent, semblent apprécier nos progrès quand il y en a, et nous font faire exactement ce qu’elles veulent! 
– Exactement. Nous sommes leurs humains. Et on les aime… C
‘est le syndrome de Stockholm!

 

par

2 réflexions sur “Les humains domestiques”

  1. mais c’est pas grave: ils nous donnent tellement d’amour et de tendresse, que c’est pas grave si on est un peu leur esclave… ils le méritent tellement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.