Merveilles…

Ce long épisode de chaleur automnale, comme je l’ai déjà évoqué, a reboosté la roseraie d’une manière totalement anormale, nous faisant vivre  comme un deuxième printemps.
Des roses partout… 
Cette merveille ne pouvait que m’enchanter, même si ce nouveau climat m’inquiète beaucoup.
Mais une autre conséquence m’interpellait: la réapparition des fleurs est accompagnée d’une poussée étonnante chez chacun de mes rosiers.
La plupart d’entre eux ont atteint des hauteurs transformant cette partie du jardin en véritable forêt vierge.
C’était au point qu’il n’était plus possible d’emprunter le petit chemin menant au poulailler sans faire un détour: deux rosiers devenus immenses avaient pris possession des lieux.
Ce n’est pas la période de la taille, mais je savais que j’allais devoir prendre une décision.
J’ai réfléchi et opté pour la solution qui me paraissait la plus adaptée: dès que la météo annoncerait la fin de cette vague de chaleur, je redonnerais à la roseraie un aspect acceptable.
Ce week-end, après avoir consulté les prévisions et compris que la pluie et une bonne baisse des températures étaient attendues pour ce mardi, j’ai pris mon sécateur et j’ai été rendre visite à mes protégés.
Mon Capitaine a disposé les brouettes à proximité de mes lieux d’intervention, et je me suis attaquée au problème.
Les roses poussant sur les branches gênantes ont été coupées et placées dans des vases et les massifs ont retrouvé une taille correcte.
Dans la foulée, j’ai nettoyé les autres parterres qui en avaient bien besoin.
Tout n’est pas terminé, mais l’ensemble est revenu à des dimensions plus normales.
Lorsque je suis revenue dans la maison où les roses m’attendaient, j’ai eu le sentiment de pénétrer dans un flacon de parfum…
La pièce était baignée dans des senteurs de roses, de litchis et de myrrhe.
Et ces bouquets aux couleurs pastels me rappelaient, pour le cas où j’aurais pu l’oublier, que la beauté de ces fleurs est inégalable.

par

1 réflexion sur “Merveilles…”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.