Nouvel atelier, suite

Arrivée à la mi-temps de ce premier atelier, j’ai fermé mon carnet et j’ai pris mon sac.
Tu ne vas pas partir?!
Non: nous sommes arrivés à la moitié de notre temps. Donc, maintenant, je vais vous faire entrer dans l’une de mes histoires…
A peu près tous les enfants de mon petit groupe savent qui je suis pour avoir participé à l’un ou l’autre de mes stands aux Journées Citoyennes.
… mais avant, je vais ranger tout cela dans Léopold, car nous allons avoir besoin de place.
– Léopold?!
– Oui, c’est mon sac.
– Mais… tu donnes des noms à tes sacs?!
– D’habitude pas, mais celui-ci avait déjà un nom quand il est entré dans ma vie, et je trouve qu’il lui va très bien!
C’est le genre de conversation totalement disjonctée qui amuse beaucoup les enfants.
Ils étaient dans un état d’esprit idéal pour aborder ce qui les attendait.
Et je les ai entraînés dans ma nouvelle histoire, qui fera peut-être l’objet d’un livre si je vois qu’elle les séduit jusqu’au bout…. et si je trouve le moyen de transformer ce travail en bouquin interactif.
Le Secret de Gaspard  leur permet de découvrir les dieux et certaines coutumes de l’Egypte ancienne, à travers une histoire mystérieuse à souhait qu’ils font évoluer grâce à leurs interventions.
J’ai donc commencé à les faire entrer dans le monde de Gaspard, intriguée de voir s’ils allaient être réceptifs.
Ils ont plongé dans cet univers avec un enthousiasme étonnant… 
Il les entraîne à travers une série d’énigmes pour lesquelles ils doivent trouver les réponses dans une documentation que j’ai réunie à leur intention dans un classeur.
Je leur ai également enseigné les clés d’un code secret qui leur permettra de communiquer entre eux sans que d’autres puissent savoir de quoi ils parlent… bref, j’ai entrepris de leur transmettre certains des éléments sur lesquels j’ai bâti mes premières passions enfantines.
Lorsque l’heure est arrivée pour moi de les quitter, ils étaient tellement absorbés par ce que nous faisions qu’ils avaient transformé une partie de la salle en coin de désert d’où surgissaient des chameaux, des pyramides et le temple où ils allaient découvrir la réponse à la première énigme…
Avant de nous séparer, ils m’ont expliqué qu’ils n’étaient plus seulement des copains du périscolaire, mais les membres du très sélect Club des Jeunes  Aventuriers, liés par le Secret de Gaspard.
Lorsque je suis allée leur dire au-revoir après être passée chez la directrice du centre pour lui dresser un bilan de la matinée, ils recopiaient tous le code secret que je leur ai donné, et discutaient à voix basse de leur aventure.
J’étais aux anges…
Je sais déjà que, la semaine prochaine, les enfants ne seront pas là car ils participent à une journée spéciale.
Je vais avoir le temps de leur préparer la suite…

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.