Piteux!

S’il est bien un sujet me concernant qui me consterne, c’est mon sens de l’orientation.
Il n’a jamais été brillant, mais il me semble que cela a encore empiré depuis que je vis en France.
Après avoir passé 40 ans en Suisse, je commençais à avoir quelques repères, mais la situation est très différente ici…
Pour résumer la situation, sur une échelle de 0 à 10 destinée à estimer mes capacités dans ce domaine, je dois pouvoir compter sur à peine deux ou trois points dans les bons jours.
Non seulement je me perds à l’extérieur, mais je trouve également le moyen de le faire dans certains centres périscolaires où je me rends.
Pour moi rien ne ressemble plus à une porte qu’une autre porte…
Je vous laisse imaginer ce que cela peut donner dans un établissement scolaire…
Oui, je sais… c’est piteux.
J’en parlais avec mon Capitaine, ce lundi matin, au petit-déjeuner, alors que nous avions prévu de prendre un peu de temps, ce matin-là, pour découvrir la déco de Noël d’un magasin doué pour ce genre d’exercice.
J’y prends chaque année des photos sur des éléments de détails dont je me sers pour mes histoires et mes travaux avec les enfants… et j’y trouve toujours un ou deux éléments de déco qui viennent se greffer à ceux que j’ai déjà.

– C’est plutôt étonnant que tu aies épousé un spécimen comme moi, toi qui est un as des courses d’orientation, et qui retrouve ton chemin n’importe où! Ça doit être agaçant pour toi.
Non, non. C’est juste… étonnant.
– Promis, je ne fais pas exprès.
– Je le sais…
– Si je n’avais pas noté les itinéraires dans mon petit carnet, quand je t’ai demandé de me les indiquer, à notre arrivée, je ne serais même pas capable d’aller à la zone commerciale. Pfff…

Pour info, cette zone se trouve à 5 kilomètres de chez nous…
Mon Capitaine m’a regardée, une lueur amusée au fond des yeux, et m’a dit:
– Bon. Nous allons faire un exercice. Tout à l’heure, tu vas m’indiquer le chemin, sans carnet.
Mais non!
– Mais si!
– Tu sais bien que je ne vais pas y arriver…
– Dans ce cas… pas de déco de Noël! 

Je l’ai regardée, déconfite… tandis qu’il  me couvait d’un regard hilare.
Cruel, va!

par

2 réflexions sur “Piteux!”

  1. Vous me faite rêver, un couple comme le vôtre. Martine, rien à voir dans le texte va voir si tu veux sur fb des photo de garniture de Noël miniatures

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.