Celle qui murmurait à l’oreille des aspis

Il y a quelques semaines, avant Noël, mon Capitaine a investi dans un aspirateur robot premier prix dont j’ai déjà parlé.
Entre ce nouvel arrivant et moi, le courant est passé immédiatement.
Wally est rapidement devenu un assistant précieux, qui, en prime, est adoré par Pomme et Kali, très intéressées par la bête.
Mais, il y a une quinzaine de jours, il commencé à souffrir d’un étrange problème.
Du jour au lendemain, il a changé son mode de fonctionnement: il se mettait toujours en marche à heure fixe… mais revenait à sa base en moins de trois minutes chrono.
Me rendant compte que ce comportement était devenu récurrent, j’ai dû me rendre à l’évidence… Wally venait d’assimiler le principe du droit de grève!
Pendant des jours, j’ai eu beau faire, il ne voulait plus accomplir la tâche à laquelle il était assigné.
Mon Capitaine, de son côté, l’a nettoyé de fond en comble, sans succès.
Plus d’assistant… j’étais à nouveau de corvée aspirateur, en pleine période de travail très intense.
Ô rage, ô désespoir…
J’ai tout essayé, adressant en prime un SOS au service après-vente (qui ne m’a jamais répondu…) et cherchant sur Internet une solution à ce changement radical d’attitude.
Rien.
Ce jeudi donc, j’ai craqué.
J’ai expliqué à Wally que j’allais tenter une dernière approche et que, si nous n’arrivions pas à nous mettre d’accord, ma vengeance serait terrible.
Je l’ai éteint, rallumé, reprogrammé,  et je l’ai laissé reposer pour la nuit.
Le lendemain matin, en me levant, je l’ai découvert au milieu du salon, arrêté.
Le « rat », l’un des jouets préférés de Kali, était coincé dans l’une de ses brosses.
Je l’ai dégagé, l’ai replacé sur sa base… et je me suis dit que puisqu’il était reparti au travail, il était peut-être en pleine période de repentance.
Je l’ai donc relancé, m’attendant à ce qu’il s’interrompe en moins de cinq minutes… mais non!!
Une demi-heure plus tard, il aspirait toujours, passant d’une pièce à l’autre et vérifiant consciencieusement chaque recoin.
Apparemment, il a retrouvé le sens du devoir et des responsabilités.
Nous nous sommes compris !

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.