Intelligence très artificielle…

Je pense qu’il va être beaucoup question de ce genre de sujet, cette année…
Car les applications dédiées ont fait de gros, de très gros progrès… et j’ai presque envie de dire: hélas.
Un exemple. 
Peut-être avez-vous déjà entendu parler de ChatGPT.
Si vous demandez à ce programme de générer un texte, par exemple sur la reproduction des fourmis en Alaska, dans un style littéraire, il va vous fournir la commande en question dans un style quasi irréprochable.
Vous avez un doute?
J’en avais aussi, jusqu’à ce que je lise ceci
Pour faire court, les auteurs ont expérimenté le programme en lui demandant de leur écrire un texte en mode journalistique, destiné à expliquer son utilité.
C’est l’article fourni par l’intelligence virtuelle que vous pouvez lire sur ce blog.
Et autant dire que c’est bien fait.
Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi cet exemple me glace.
Toutes les dérives sont envisageables.
Les étudiants censés produire des textes sur lesquels ils auront prétendument travaillé ne seront-ils pas tentés d’avoir recours au même procédé?
Et n’importe qui pourra donc se faire passer pour ce qu’il n’est pas?
Si ce genre de tromperie est possible, sera-t-elle détectable? 
Et n’est-ce pas la porte ouverte aux usurpateurs de tout poil?
Le côté rassurant est qu’un jour ou l’autre, les fraudeurs se trouveront probablement placés dans une situation où ils devront prouver leurs capacités devant des examinateurs dont la présence exclura le recours à la triche.
Enfin j’espère.

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.