Les infos qui n’en sont pas

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais je suis souvent surprise lorsque j’entends les résultats de certaines études ou autres sondages.
La dernière en date nous vient de Barcelone et nous parle de la règle du « 3-30-300 ».
En résumé, si, depuis votre fenêtre, vous pouvez voir au moins trois arbres, que le quartier dans lequel vous vivez dispose d’au moins 30% d’espaces verts et que vous vivez à moins de 300 mètres d’un parc ou d’une forêt, vous êtes vernis  puisque, toujours selon l’étude, vous avez « plus de chance d’être heureux ».
Ce qui me stupéfie?
C’est qu’il a fallu financer une étude pour aboutir à une conclusion que le commun des mortels, dont je fais partie, connaît depuis la nuit des temps: la nature a sur nous un effet bienfaisant.
Il ne faut pas avoir travaillé des années sur le sujet pour s’en rendre compte… foi de ceux qui, comme moi, vivent ou ont vécu une partie de leur vie en pleine ville, loin des arbres et des espaces verts.
Notez que si la conclusion de l’étude espagnole peut inciter encore un peu plus les autorités à planter arbres et verdure encore et encore,  cela  justifiera le salaire de ceux qui l’ont menée. 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.