mars 2020
L M M J V S D
« Fév    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Catégories

Un soir de cette semaine, mon Capitaine et moi suivons les actualités télévisées, toujours aussi déprimantes.
Rebondissant sur l’avancée de l’épidémie de coronavirus, je lance:
– Hum. Si elle arrive jusqu’ici, il faudra rester chez soi. 
– Oui. J’irai faire des provisions pour tenir:  des kilos de pâtes, de la farine…
– Je me suis toujours demandé pourquoi la farine figurait sur toutes les listes de provisions conseillées… Qu’en feras-tu, de ta farine?
– Et bien… du pain!
– Aaah, je vois! Nous avons été chercher les graines pour les poules, mais il faudra aussi penser à prendre des croquettes en réserve pour Pomme.
– C’est que… Pomme fait partie du garde-manger.
– Pardon? Tu veux manger Pomme! Homme ingrat!
Je m’apprête à quitter la pièce lorsque je l’entends ajouter:
– Et après Pomme, si l’épidémie n’est pas terminée, ce sera toi.
– Moi???

Deux pas en arrière dans le salon où je le découvre gloussant, riant comme un bossu.
Les limites de l’amour se trouvent à la frontière de son estomac…

Martine Péters

 

Depuis que mon Capitaine a terminé le grand abri anti-intempéries qu’il a destiné à mes mini poules, la vie de celles-ci a changé.
Fini d’être exposées au vent et aux intempéries lorsqu’il y en a.
Fini de voir la nourriture inondée par la pluie.
Fini de se disputer par qu’il n’y a que trois points de nourriture alors qu’elles en voudraient chacune une privée.
Désormais, elles peuvent s’abriter à leur guise tout en voyant ce qui se passe à l’extérieur grâce à une petite partie vitrée, et peuvent choisir de picorer dans les assiettes ou dans l’une des nombreuses moitié de noix de coco remplies de graines fixées à leur hauteur.
Et quand elles ont envie de prendre un bain de sable, il leur suffit de se vautrer goulument dans le sable couvre-sol.
Décidément très gâtées, mes poules décident le matin de ce qu’elles ont envie de faire dans la journée.
Une fois sortie du poulailler, elles se dirigent vers le grand abri, mangent, puis, s’il fait beau, partent en procession vers le deuxième enclos, plus herbeux, où elles s’en donnent à coeur joie sur la pelouse ou sous le couvert des arbres.
Comme certains arbustes des haies recommencent à verdir, elles sautillent pour attraper les jeunes pousses, ce qui nous offre un spectacle hilarant.
Lorsque nous sommes dehors à nous occuper du jardin, elles suivent le moindre de nos faits et gestes, guettant le moment où mon Capitaine leur apportera un ver de terre.
Leur grand espoir serait que nous déplacions la clôture souple pour leur permettre de se déplacer dans la roseraie.
Mais nous savons qu’il ne leur faudrait pas longtemps pour semer la pagaille dans les plate-bandes…
Seule Pomme a donc le droit de se balader où elle veut.
Les rosiers sont rassurés.

Martine Péters

Il y a deux jours, je vous parlais de ce MOOC d’initiation à la botanique donné par l’équipe de Tela-Botanica.
Mardi soir, nous avons suivi le début de la formation sur YouTube et depuis, nous continuons.
Un régal…
Des intervenants passionnants, compétents, des sujets variés, et une qualité d’images de toute beauté… 

Pour tout vous dire, ce cours a été donné en 2018.
Comme il est fermé, il n’est donc pas possible d’avoir accès pour le moment aux ressources pédagogiques, quizz, forums etc, mais les vidéos sont toujours accessibles, et une autre session sera disponible dans le courant de l’année.
Mais les vidéos sont toujours disponibles et suffisent à notre bonheur en attendant la suite!

Ecriplume