octobre 2021
L M M J V S D
« Sep    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories

Catégories

L’automne étant désormais bien installé, l’heure était venue pour moi de retransformer  la véranda en jardin d’hiver…
Au cours de ces derniers mois, j’ai eu beaucoup de travail, mais j’ai eu le temps de me pencher sur une fleur qui me plaît de plus en plus et à laquelle j’ai pu consacrer un grand article dernièrement: le chrysanthème.

J’ai décidé que, dans la lignée du peuple Japonais devenu orfèvre en matière de création de nouvelles variétés, j’allais faire de cette « Belle d’automne » la reine du petit jardin d’intérieur, pour quelques semaines.
En cette période, il n’y a que l’embarras du choix pour en trouver… et elles n’ont pas à faire beaucoup d’efforts pour embellir les lieux.
Dès qu’elles faneront, elles seront placées en hivernage puis replantées dans le jardin au printemps afin qu’elles s’acclimatent aux conditions « naturelles ».
Ces couleurs et ces formes… un vrai petit bonheur!

Martine Péters

Mon Capitaine et moi avons beau vivre ensemble depuis pas mal d’années déjà, il réussit toujours à m’étonner…
Un soir de cette semaine, je l’ai interrogé à propos d’un souvenir qu’il m’avait un jour confié, et qui m’avait interpellée.
En 1982, l’Armée de Terre  avait été sollicitée par Thierry Sabine pour sécuriser le parcours de la Croisière Verte qu’il avait créé.
Ce rallye-raid moto à travers la France a été un jalon important dans la carrière du futur créateur du Paris-Dakar, et est aujourd’hui considérée comme mythique…
Une réputation encore entretenue par le fait qu’il existe peu d’archives sur le sujet.
Lors de la dernière édition, mon Capitaine assurait l’assistance des ouvreurs militaires, partageant la vie des pilotes et de l’organisation durant la durée de la course.
Un jour qu’il était lui-même à moto, mon Capitaine a vu un motard en difficulté sur un circuit de « Spéciale », sur une piste à chars d’un camp militaire.
Il s’est approché pour lui venir en aide et s’est retrouvé face à un Thierry Sabine en fâcheuse posture: sa moto était en panne d’essence.
Il n’a pas évidemment pas hésité: il lui a passé son engin pour qu’il puisse continuer sa route tandis que lui-même ramenait la moto défaillante au bercail… en la poussant.
Mieux valait avoir une bonne forme physique!
Mon Capitaine a eu une vie riche en expériences fortes, mais a gardé de cette Croisière Verte un bon souvenir, ombragé par le fait que « Loulou », l’un de ses deux ouvreurs militaires, a eu un accident qui lui a valu une opération.
Il n’a pas l’habitude d’enjoliver, de dramatiser les choses ou de s’octroyer  un rôle qu’il n’a pas tenu. 
En revanche, il reconnaît que, quelques années plus tard, lorsqu’il a entendu la nouvelle du décès tragique de Thierry Sabine, il a eu mal au coeur…

Martine Péters 



Mardi soir et mercredi matin, dans les deux ateliers que j’ai donnés dans deux sites différents, l’heure était venue pour moi de prendre congé des enfants en leur proposant une dernière séance un peu spéciale.
Comme nous avions terminé la semaine précédente la grande aventure qui nous a occupés pendant sept semaines, j’avais dans l’idée de leur préparer non pas une rencontre faite de bric et de broc, mais deux choses auxquelles ils ne s’attendaient absolument pas.
Dans les deux endroits,  je leur ai expliqué que j’avais eu un coup de téléphone d’une dame que je connais fort bien: Melle Agatha Peabody qui habite en Angleterre, dans le petit bourg fleuri de Perpingthon. 
Ne cherchez pas: Perpingthon n’existe que dans mon imagination, tout comme cette chère Agatha, d’ailleurs.
Grâce aux revenus engendrés par la biscuiterie familiale créée par son arrière-grand-père, Melle Peabody est extrêmement riche et unique héritière de cette fortune.
Car les fameux cockies au chocolat et aux raisins auxquels vient s’ajouter un ingrédient secret, connaissent un succès fou Outre-Manche….
Personnage excentrique et très généreux, cette dame adôôôre « le Frââânce » a toujours des idées inattendues et, pour l’aider  à les concrétiser, va prendre l’habitude de s’adresser à moi et à ce qui est en train de devenir notre petite Agence d’Aventuriers.
Chacune de ses demandes ouvre les portes d’un nouveau scénario…
Cerise sur le gâteau, à chaque étape de nos réalisations, j’appelle Melle Peabody qui nous parle en direct.
Evidemment, c’est moi qui incarne le personnage, en prenant un petit accent anglais « delicious » et en changeant de personnalité.
Dans les deux ateliers, les enfants étaient tellement captivés par le personnage qu’ils ont complètement oublié que c’était moi qu’ils avaient devant eux.
Ils me tutoyaient lorsque j’étais Martine, et me vouvoyaient lorsque je devenais Agatha.
Ce qui a donné lieu à des scènes d’une drôlerie irrésistible…

Suite au prochain numéro!

MP