décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Depuis des années, je suis avec bonheur l’émission de Frédéric Lopez « Rendez-vous en Terre Inconnue ».
Je trouve cet homme inspirant, et son émission est à mes yeux la plus belle.
C’est donc avec une pointe de tristesse que j’ai appris qu’il passait le relais et qu’il ne serait plus que producteur de l’émission en question.
Dans la semaine, avec mon Capitaine, nous avons regardé le dernier voyage de Frédéric Lopez, qu’il a effectué en compagnie de l’astronaute Thomas Pesquet en Colombie, chez les Kogis.
Une merveille tout en pudeur et en retenue, riche en enseignements, à des années-lumière de la pitoyable soupe servie ordinairement par trop de  chaînes de télévision.
J’ai adoré, du début à la fin.
Partir avec un homme aussi particulier que Thomas Pesquet était un cadeau magnifique pour les téléspectateurs que nous sommes…
Après l’émission, Frédéric Lopez, a présenté son successeur, Raphaël de Casabianca qui partira à sa place désormais.
Et qui est déjà parti puisque la prochaine émission a été tournée.
Cet homme sensible devrait exceller dans son nouveau rôle.
Mas j’avoue que son prédécesseur me manquera, comme il manquera à bien d’autres…

Martine Bernier
 

Alors que nous étions tous attablés pour le repas de son anniversaire, Eya, 7 ans, jouait avec ma main.
Intriguée par son manège, je la regarde.
Elle a l’air contrariée.
– Qu’est-ce que tu fais?
Elle me montre mes doigts en faisant la moue:
– Mais… qu’est-ce que tu as mis sur tes ongles?
– Heu… du vernis, pourquoi?
Mais!!!!  On ne le voit pas!
– C’est normal, c’est juste du vernis transparent.
Elle me lance un regard perplexe:
– A quoi ça sert, si on ne le voit pas?
– A donner un aspect brillant aux ongles…
Elle secoue la tête, dépitée:
–  Mais non. Tu dois mettre de la couleur.
Je n’aime pas avoir les ongles rouges…
Oh mais ce n’est pas grave: tu peux mettre du rose!
– J’en mets parfois, mais, très, très pâle. Si tu le voyais, tu me dirais encore qu’il ne sert à rien!
– Alors un beau rose très rose!
– Nooooon!
Avec son petit minois, Eya est craquante.
Elle me regarde une nouvelle fois, désolée, réfléchit et poursuit, triomphante:
–  Je sais! Il y a du vernis noir! Tu aimes bien le noir!
– Oui… mais pas sur les ongles!
– Tu peux choisir autre chose: il y a toutes les couleurs!
Au secouuuuurs! Je ne veux pas ressembler à un arc-en-ciel!
Amusée, elle m’adresse un sourire compatissant:
– T’inquiètes pas, Mamitine, on va y arriver…

Martine Bernier

 


Au début, j’ai cru à un gag… mais non: la ville allemande de Friedberg, où Elvis Presley a effectué son service militaire entre 1958 et 1960 a bel et bien décidé de lui rendre hommage d’une manière très originale.
Elle a installé trois feux pour piétons qui, lorsqu’ils  passent au vert, ne révèlent pas un simple petit bonhomme marchant, mais la silhouette du chanteur se déhanchant.
Lorsque le feu passe au rouge, la même silhouette se trouve derrière un micro.
Les feux se trouvent sur la place Elvis Presley de la ville et viennent compléter un ensemble puisque le rond-point situé à l’entrée de la ville accueille déjà une statue d’Elvis avec sa guitare.
L’Allemagne n’en est pas  son coup d’essai en matière d’hommages à de prestigieux habitants: Beethoven et Karl Marx ont déjà eu droit à des feux pour piétons dévoilant leurs visages à Bonn et à Trèves.
Mais le plus connu de tous est anonyme et s’appelle « Petit bonhomme des feux » (« Ampelmännchen »).
Il se trouve à Berlin et a acquis le droit de se retrouver sur une multitude d’objets et de bonbons…

Martine Péters (Bernier)