février 2020
L M M J V S D
« Jan    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829  

Catégories

Catégories

C’est un véritable mais discret événement qui s’est déroulé en fin de semaine… même si aucun média ne s’en est fait l’écho.
Je ne suis pas vexée, notez!
Que s’est-il passé?
Vendredi matin, un livreur m’a apporté ce qui devrait devenir l’une des perles de la roseraie: un rosier pleureur Dorothy Perkins bien arrimé dans son lit de paille.
Quelques heures plus tard, il  trônait dans le jardin, soutenu par son tuteur parapluie…
Si tout se passe bien et s’il tient ses promesses, voici à quoi il devrait ressembler lorsqu’il sera arrivé à maturité, d’ici quelques années.
Des cascades de roses…
Autant dire que je vais veiller sur lui…

Ecriplume

 

Les actes de barbarie commis par des hommes à l’encontre d’autres hommes, mais aussi contre des femmes, des enfants et, comme une vidéo récente filmée dans un abattoir, l’a encore démontré, me glacent le sang.
Même si nous nous efforçons tous de créer autour de nous des bulles  de paix, il est difficile d’ignorer l’actualité.
Cela m’a rappelé une étude parue il y a trois ou quatre ans.
Des chercheurs espagnols s’étaient demandé si cette violence qui anime était attisée par l’environnement ou s’il était génétique.
Les scientifiques avaient décortiqué cinquante ans de littérature scientifique consacrée aux conflits chez les mammifères et chez l’homme.
Le résultat m’avait interpellée: non seulement les humains s’entretuent depuis la nuit des temps, mais, de plus, ils ne sont pas les seuls à le faire.
40% des mammifères étudiés le faisaient aussi… y compris ceux que nous pensons être les plus doux, comme les chevaux ou les marmottes.
Hé oui…

Martine Péters

Régulièrement, nous entendons des voix s’élever contre le fait que, pour un poste équivalent, les femmes ont bien souvent un salaire plus bas que leurs collègues masculins.
En 2016, le Forum économique mondial s’était penché sur la question et avait tranché: les salaires des hommes et des femmes pourraient enfin devenir égaux!
Chic!
Vous constaterez dans un premier temps qu’ils utilisaient le conditionnel.
Mais bon… cela restait quand même une plutôt bonne nouvelle!
A ceci près que lorsque vous  connaîtrez la fin de la phrase, vous risquez de déchanter…
Elle disait ceci: « … pourraient devenir égaux… dans 170 ans. »
Voilà, voilà…
Encore un petit peu de patience!

Martine Péters