octobre 2020
L M M J V S D
« Sep    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Catégories

La famille Dalton au complet

Au sein même du poulailler sévit  une famille de véritables desperados.
Chacune de nos poules a une personnalité bien marquée, j’en ai souvent parlé.

Les canards, eux, très peureux comme le sont les canards, vivent en bande et forment un bloc presque compact.
Ils ne se quittent jamais, se baladent en groupe…
Parmi eux, seule la femelle reconnaissable par son plumage brun, porte un nom; Gaspard… puisque, comme je l’ai déjà expliqué, nous pensions au départ qu’il s’agissait d’un mâle.
Mais le groupe en lui-même a un nom commun.
Je les ai surnommé les Daltons.
Joe, Jack, William et Averell Dalton.
Rien ne vous trouble?
La famille ne serait pas complète s’il manquait son  pilier, la fameuse Ma Dalton, leur mère qui leur a tout appris.
Elle existe également chez nos Dalton à nous… et s’appelle Chine.
Cette poule qui était déjà chez du clan des poules, n’a couvé qu’un seul oeuf de la fratrie, laissant le soin à Bulle de s’occuper des autres.
Mais elle est celle qui a été reconnue par la famille comme étant la matriarche indiscutable. 
Observer les animaux est décidément fascinant…
 

Martine Péters

Depuis la naissance de nos canards, mon Capitaine a pris goût à s’occuper d’eux et de nos poules le matin.
C’est donc lui qui prépare les pitances de la journée et les dispose dans plusieurs endroits de l’enclos avant d’ouvrir la porte du poulailler.
Hier soir, fatigué par une semaine très active, il a décidé qu’il ferait une petite grasse matinée en ce dimanche matin.
J’ai donc annoncé que je prendrais la relève auprès de nos protégés.
Il a protesté… mais il n’était pas possible de les laisser enfermés au-delà de 8h30, sachant que nous sommes entrés dans la saison où elles vont se coucher plus tôt.
Ce matin, j’ai donc tenu ma parole.
Mon Capitaine, réalisant ce que j’allais faire, m’a lancé un « j’arrive! », et je suis allée ouvrir la porte du poulailler avant qu’il me rejoigne pour préparer les repas.
Seulement voilà.
Ce petit monde a tellement été habitué à ses assiettes cinq étoiles et à avoir les plats servis sur la table avant qu’ils n’arrivent, que devoir attendre ne leur a pas plu du tout!
Nos grands canards, presque trois fois plus grands que nos poules naines, les bousculaient sur leur passage, se ruant vers les points de nourrissage où je n’avais préparé qu’une seule assiette pour les faire patienter.
Ce charivari a duré jusqu’à ce qu’arrive leur ange gardien.
C’est malin.
Nous avons désormais des poules et des canards habitués à manger dans les gastros…

MP 

Je venais de terminer ma journée de travail et j’étais sortie avec Pomme pour passer un moment avec poules et canards avant l’heure de leur coucher.
J’étais très occupée à leur faire la causette tout en leur donnant de l’eau fraîche lorsque j’ai réalisé que Pomme n’était plus dans mon champ de vision. 
Je suis donc sortie de l’enclos en l’appelant… et j’ai réalisé qu’elle accueillait une visiteuse dont j’ai su quelques minutes plus tard qu’elle venait pour une petite interview.
Toutes deux faisaient connaissance, et, comme à son habitude, Pomme, à la fois chaleureuse et dans la retenue lui faisait comprendre qu’elle était contente de la voir… sans pour autant autant sauter contre elle.

Notre visiteuse était enchantée de cet accueil qui lui a permis de patienter avant que je ne prenne conscience de sa présence.

En fait… Pomme est aussi efficace que le fameux Nestor du Capitaine Haddock.
Elle se précipite pour accueillir les personnes qui se présentent à la porte, les reçoit, les occupe…
Nous ne sommes pas à Moulinsart, mais le coeur y est.

Martine Péters