avril 2021
L M M J V S D
« Mar    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Catégories

Catégories

 

Il y a quelques jours, Eglantine, la belle jument franc-comtoise de notre ami Bernard, a mis au monde sa deuxième pouliche. 
Mon Capitaine est allé la voir au lendemain de sa naissance, et je m’y suis rendue le jour suivant.
Pour le moment, Bébé Eglantine n’a pas encore de prénom, mais tout le monde s’active à  apporter des idées plus ou moins inspirantes.
Autant Jelly, sa grande soeur, a hérité à la fois de la force de sa mère et de la grâce de son géniteur alezan, autant Bébé Eglantine est estampillée comtoise.
En grandissant, elle deviendra très probablement une belle représentante de sa race, si emblématique de la région.
Il me tarde qu’elle grandisse un peu pour pouvoir accompagner sa mère lors de ses visites dans notre jardin.
Des chevaux dans le jardin… c’est à chaque fois un événement dont je ne me lasse pas!

MP 

Allez savoir pourquoi, j’aime énormément les lampes champignon des style art nouveau.
Plusieurs Tiffany partagent ma vie depuis des années, et, depuis quelque temps, je suis en admiration devant certains exemplaire signés Daum, comme celui-ci.
Son paysage lacustre est de toute beauté… elle serait LA lampe que je rêverais d’acquérir.
Mais il y a un hic.
Si aujourd’hui, encore, les objets uniques sortant de la cristallerie Daum sont réputés, ces lampes si particulières ne sont plus fabriquées.
Et ce modèle bien précis ne court donc pas les rues… 
En 2018, la Manufacture Daum a voulu ré-imaginer une nouvelle version de la lampe champignon.
Elle a été baptisée Résonance… et ne correspond pas à ce que je recherche.
Je vais donc me faire une raison: certains rêves doivent rester à l’état de rêve…

MP

 

 

L’atelier d’écriture que je proposais depuis plusieurs semaines à Lure a malheureusement subi le même sort que toutes les activités périscolaires de France.
Dès l’annonce du reconfinement, toutes ces activités ont été arrêtées.
Avec les enfants de mon petit groupe, nous avons donc dû faire l’impasse sur notre dernière rencontre et n’avons pas pu finaliser notre projet.
Une fin brutale qui laisse un petit goût d’inachevé…
Je vais donc  préparer seule des panneaux pour exposer le travail de Romy, Basile, Esteban,  Marwa et Elsa  lors de la journée citoyenne, au début de l’été, un peu triste de ne pas avoir pu mener à bien notre projet jusqu’au bout. 
Je pense que toutes les personnes en charge d’un atelier doivent ressentir la même chose…
Pas le temps pourtant de m’appesantir sur la situation puisqu’un deuxième atelier doit déjà commencer à la fin de ce mois, dans une autre structure périscolaire de la région… si les conditions sanitaires reviennent à la normale.  
Cette fois, je vais utiliser l’expérience de ces dernières semaines pour proposer une organisation et un panel d’activités différents, qui ne dépendront ni du nombre d’enfants présents ni d’un suivi dans le temps. 
Une activité différente par rencontre, aucune ne dépendant de la suivante ou de la précédente.
A la différence d’un soap-opéra, il ne faudra pas avoir assisté aux épisodes précédents pour comprendre celui du jour!

MP