mars 2020
L M M J V S D
« Fév    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Catégories

Il y a quelques années, après avoir enregistré et analysé 31 idiomes différents dans toutes les langues, sur les cinq continents, des chercheurs néerlandais ont réussi à trouver un mot d’une seule syllabe commun à toutes ces langues.
Un mot tout simple, ayant à chaque fois la même utilité: inviter l’interlocuteur à répéter ce qu’il venait de dire.
Ce mot, vous le prononcez sans doute régulièrement, sans savoir que vous utilisez un terme universel.
Lequel est-ce?
Tout simplement… hein.

Martine Péters

 

Depuis l’annonce du confinement, j’ai le sentiment que l’on a posé un dôme de protection invisible au-dessus de la maison et du jardin.
Et dans cette bulle, mon bureau, comme toujours, représente un autre cocon rassurant.
Une bulle dans la bulle…
J’aime toujours autant m’y trouver, y travailler, y écrire, y mener mes interviews, mes entretiens, y étudier, y lire, y rêver…
C’est aussi de là que je reçois mes messages, et que j’éclate parfois de rire devant une énormité reçue.
Comme celle-ci qui m’a beaucoup amusée.

Un Parisien qui a toujours eu l’habitude de faire ses courses dans les grandes surfaces a décidé de se rendre désormais à l’épicerie du coin pour cause de confinement.

Il est ravi: le patron est sympathique et les rayons bien fournis.
Tous sauf un.
Il arrive devant celui dévolu au papier toilette, quasiment vide et, devant, voit une femme qui porte dans ses bras plusieurs pack de douze rouleaux chacun.
Agacé, il lui explique:
– Madame, je comprends que vous puissiez vous angoisser, mais je vous assure que vous ne risquez rien et que vous n’avez pas besoin d’acheter autant de réserves!
Son interlocutrice hoche la tête:
– D’accord. Et maintenant, je peux continuer à remplir mon rayon?

Martine Péters

Avez-vous vous aussi l’impression d’évoluer en ce moment dans un film de science-fiction?
Les consignes de cloisonnement strict dans plusieurs pays, les Italiens chantant ensemble depuis leurs balcons, les Parisiens fuyant la capitale pour profiter des derniers transports les ramenant dans leurs familles, les files d’attente devant les grands magasins, les villes désertes, les hôpitaux surchargés, un certain silence…
C’est tout à fait étrange…
La panique ou l’anxiété des uns, le fatalisme des autres, l’inconscience ou  la sagesse de certains… les réactions sont variées.
C’est à la fois touchant et agaçant.
Les plaintes de certains exaspèrent les Anciens qui ont connu la guerre.
Et c’est vrai que, concernant nos retraites forcées, tout est relatif: nous ne sommes pas dans des caves et n’avons pas à nous protéger de bombardements.

Au milieu de tout cela, un homme a créé un tuto pour expliquer avec humour comment supporter le confinement.
Et il sait de quoi il parle, étant spécialiste en la matière, lui qui a passé six mois dans l’Espace…
Il s’agit bien sûr de Thomas Pesquet dont voici le message : Comment s’occuper durant le confinement?

Martine Péters