avril 2020
L M M J V S D
« Mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Catégories

Martine Péters (anciennement Bernier)

Je l’ai découvert il y a peu, et j’ai été conquise par son humour.
Paul Mirabel est un  jeune homme fin et longiligne  (1,91 m) de 24 ans, apparaissant sur scène avec un style qui n’appartient qu’à lui.
Discret, timide, il ne crie pas, ne gesticule pas, mais nous entraîne dans une conversation presque intimiste où il nous raconte ses mésaventures comme il le ferait dans le cadre d’une conversation amicale.
C’est hilarant… et personne ne s’y trompe: il est couvert de prix et d’éloges mérités.

Je vous laisse en tête-à-tête avec lui: il fait partie de ceux qui sont excellents pour le moral.

Martine Péters

Paul Mirabel

 

 

Certains musées se mettent en quatre pour nous donner accès à la culture, durant cette période particulière que nous vivons.
Alors que le Grand Palais, à Paris, est contraint de reporter son exposition prévue sur Pompéi, les responsables permettent au public de la visiter malgré tout, pour le moment de manière virtuelle.
Et ce en suivant ce lien   
Il vous mènera sur le site du musée, où vous pourrez suivre des vidéos et accéder à certaines ressources de l’exposition.
Et si cela vous a donné le goût d’en savoir plus et au cas où vous auriez manqué sa diffusion sur France5 vous pouvez encore regarder en replay l’excellent documentaire Les dernières heures de Pompéi  (dont est tirée l’image ci-dessus)

 

Martine Péters

 

Tableau de Jean Lugrin

Mon ami Jean Lugrin, dont j’aime depuis très longtemps le regard qu’il porte sur le monde et la vie, m’a fait le cadeau de m’envoyer, comme il l’a fait pour ses proches, cette illustration et ce texte lumineux qu’avec son consentement, je partage avec vous.
Vous verrez:  c’est requinquant!
Et, tiens… j’essaierais bien certaines de ses suggestions!

MP

En cette période de confinement, je vous apporte des bonbons.
Je pense néanmoins aux horticulteurs qui doivent avoir le bourdon.
Mes bonbons ne feront pas les affaires des dentistes, sûr que non.
Mes douceurs, vous les avez, c’est en vous que déjà, elles le sont.
Toutes ces envies frustrées par le rythme de vie que nous vivions.
C’est le moment d’en réaliser. Installez-vous, couchés sur votre sofa.
Parlez à voix haute à Alois, son nom, …, non je ne m’en rappelle pas,
et dites-lui vos aspirations les plus secrètes : devenir enfin papa,
apprendre le latin ou le grec ancien, lire l’Iliade et l’Odyssée, Kafka,
prendre, par correspondance, des leçons de chant ou de tablas,
peindre des paysages exotiques sur les pages du Journal du Jura,
celui de la Côte convient aussi, apprendre par cœur tout Wikipedia,  
passer la journée à renforcer vos beaux abdominaux, attention dégâts !
Il y a tant de choses insoupçonnées en nous, que l’on peut faire seul.
Il y en a beaucoup d’autres que l’on peut faire à deux, sauf la gueule.
Il y en a encore où toute la famille participe, même le petit et l’aïeul.
Il y a énormément à faire avant que tout soit fini, bien avant le linceul !
Ainsi, ces journées dans l’appartement n’auront plus assez d’heures,
Peut-être, vous rendrez-vous compte, enfin, ce que c’est LE BONHEUR !

Jean  Lugrin