janvier 2020
L M M J V S D
« Déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Catégories

Catégories

Actualités

On en a beaucoup parlé depuis quelques jours
L’attentat qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo a eu lieu le 7 janvier 2015.
Cinq ans déjà… et personne n’a oublié.
Il est impossible d’oublier, pour moi comme pour chacun de nous.
Je ne vais pas détailler mes sentiments, ce ne serait intéressant pour personne.
Mais j’avais envie de leur envoyer une pensée, une lumière, à travers ces deux dessins qui leur ont été dédiés sur les les murs de rues de Paris…
Et je ne peux que recommander la lecture du livre de Riss, actuel directeur de Charlie Hebdo, et rescapé de la fusillade.
« Une minute quarante-Neuf secondes » est un récit intime, pudique, engagé, essentiel.

Martine Péters

C’est toujours d’un oeil curieux que je guette les couleurs proclamées « de l’année ».
Pour 2020, les choix ces différents « décideurs » en la matière est éclectique, c’est le moins qu’on puisse en dire. 

Classic Blue de Pantone

Pantone a opté pour un bleu baptisé Classic Blue.

Dulux Valentine, pour mémoire, a choisi « Douceur de l’Aube », située entre le bleu, le gris et le vert.

Douceur de l’Aube

Et puis vous avez les avis de ceux « qui s’y connaissent », et qui nous expliquent que d’autres nuances vont envahir les catalogues de vêtements et de déco.
Parmi elles: le Rose Firth Light, le Bleu Chinese Porcelain,  la Menthe Tranquil Dawn  (sosie parfait de Douceur de l’Aube) et le vert.

Voilà voilà.
Si vous aimez les ambiances douces, vous allez être contents.

Martine Péters

Tranquil Dawn



La Franche-Comté est une région dans laquelle le respect pour l’Armée est très ancré.
Je n’y connais personne qui n’a pas, dans sa famille ou parmi ses amis, au moins un militaire.
Lorsqu’un soldat décède sur un terrain d’opération ou en exercice, la tristesse est bien présente…
C’est dire si la nouvelle de la mort de treize d’entre eux au Mali affecte chacun.
Certains de nos amis ont eux aussi des fils engagés dans des opérations délicates.
Tous ces élément nous rendent d’autant plus sensibles à la souffrance épouvantable des familles de ces hommes courageux.
Tous avaient autour d’eux des proches qui les aimaient, une vie riche, des passions, des projets.
J’ai infiniment de compassion pour toutes ces familles, ces femmes et ces enfants qui vont devoir apprendre à vivre avec le manque de l’être aimé…

Martine Péters