décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Animaux

La relation que Pomme a développée avec mes poules et plus particulièrement avec les deux poulettes hollandaises est extrêmement drôle.
Elles se suivent mutuellement dès que nous leur rendons visite, et ces deux demoiselles coiffées se précipitent en courant dès qu’elles la voient arriver.
Dans la semaine, Pomme a cependant souhaité un moment d’intimité pour assouvir un besoin naturel.
Elle a tenté de s’éloigner un peu du groupe tandis que je retournais l’attendre vers l’entrée de la véranda d’où je la surveillais d’un oeil.
C’est ainsi que j’ai vu qu’alors qu’elle adoptait une position sans équivoque sur ses intentions, les deux petites poules se sont approchées, se penchant d’un air intéressé pour vérifier le bon fonctionnement de l’opération.
Visiblement mal à l’aise, Pomme s’est redressée, s’est éloignée de quelques pas et a refait une tentative, espérant un peu de solitude pour l’occasion.
Mais c’était sans compter sur l’attachement et la curiosité de ses deux copines qui l’ont suivie à la trace et qui l’ont examinée sous toutes les coutures.
Une fois de plus, la scène était drôlissime…  
Elles ressemblaient à deux médecins inquiets pour leur patiente, l’auscultant de haut en bas.
Décidément très gênée, Pomme s’est une fois encore relevée, s’est retournée vers les indélicates et les a longuement regardées, la truffe presque collée sur le bec de Kiwi puis de Neige qui continuaient à l’étudier.
A trois reprises, elle a tenté de faire ce pourquoi elle était sortie.
Mission impossible.
Finalement, mon Mogwaï est revenu vers moi, un peu vexé de voir que je riais de ses déboires.
La solution?
Elle est sortie par une autre porte de la véranda ouvrant sur l’autre côté du jardin où aucun intrus plumé ne vient la déranger quand elle ne le souhaite pas!

Martine Bernier

 

Les grandes surfaces ont installé leurs rayons de Noël, et j’aime toujours les parcourir, à la recherche d’un lutin, d’une décoration pour le sapin, etc.
Hors de la zone Spécial Noël, notre attention a été attirée par… ceci.
C’était insolite parce que placé dans le rayon animalerie où nous ne nous attendions par à trouver ce genre de choses.


Nous nous sommes approchés et nous avons découvert sous ce sapin des « cadeaux de Noël » pour animaux.
Des calendriers de l’Avent pour chiens ou chats, des friandises, des jouets, etc.
 Je l’avoue: j’ai pris un sachet de biscuits pour Pomme.
Mais je n’avais pas la conscience tranquille.
Il existe donc des rayons de cadeaux de Noël pour nos animaux, alors que des millions d’enfants meurent de faim dans le monde.
Je fais des dons réguliers pour les associations humanitaires engagées pour enrayer cette situation.
Cela n’empêche pas que le symbolisme de ce rayon m’a mise très mal à l’aise…

Martine Bernier

Le chien des buissons

Cela fait un peu plus de deux ans que j’ai découvert cet animal étrange, lorsque le zoo des Sables d’Olonnes en a acquis un groupe, en mai 2016.
J’ai été attirée par cet animal que l’on appelle « Chien des Buissons » mais qui ressemble à un ourson.
La plupart vit au Brésil,  à l’orée des bois, et la race se décline en cinq espèces.
C’est un petit animal: il ne mesure pas plus de 30 cm et pèse entre 5 et 7 kg.
Déjà rare, l’espèce est en voie de disparition en raison du déboisement. 
Il est donc protégé.
Et j’ai été touchée de découvrir que certaines tribus indiennes du Brésil l’élèvent comme animal de compagnie…

Martine Bernier


https://www.youtube.com/watch?v=i_85kBXMeBs