août 2019
L M M J V S D
« Juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Catégories

Animaux

Le vétérinaire avait dit: après son opération de la patte, Pomme va devoir rester tranquille.
Nous avons donc tout mis en oeuvre pour lui permettre de récupérer de manière confortable.
Et la demoiselle a pris goût à nos attentions…
Elle nous a très vite prouvé qu’elle pouvait se déplacer, filant à toute vitesse sur trois pattes lorsqu’elle voulait voir quelque chose de particulier.
Mais pour le reste… elle me fait penser à un Pacha!
Elle attend que je la nourrisse à la main, croquette après croquette, refuse d’aller boire dans sa gamelle d’eau, préférant que je la lui présente dans une petite coupelle qu’elle consent à laper sans se lever, n’accepte de sortir que si  nous la menons dehors dans ce que j’appelle « le panier ascenseur » (qui est aussi celui que nous utilisons le soir et le matin pour qu’elle n’ait pas monter les escaliers).
Une fois dehors, elle hésite longuement, va se soulager à contre-coeur et rentre au galop, oubliant momentanément qu’elle est blessée.
Quant à nous, grands dadais compatissants, nous lui passons tous ses caprices, comme à chaque fois qu’elle a un problème de santé, ce qui, heureusement, est rare.
Mais ces soins semblent porter leurs fruits: notre petite « pachate » récupère bien…

Martine Péters

Lucky Luke laissait Jolly Jumper devant la porte des saloons.
Je me suis toujours dit qu’il y avait peu de chance pour que je puisse voir un jour un cheval attaché devant chez moi vu la situation géographique de mes domiciles antérieurs.
Jusqu’à ce que j’arrive ici!
Eglantine, la belle jument franc-comtoise de l’un des bons amis de mon Capitaine, est déjà  venue plusieurs fois nous rendre visite.
Cette fois, elle est venue avec son bébé, une petite jument dont je n’arrive pas à retenir le nom. Tsss!
J’ai pris quelques photos de ces deux merveilles qui ont ensuite repris la route…

Martine Péters

Mercredi matin.
A 7h40, nous étions chez le vétérinaire qui devait opérer Pomme ce matin.
Mon pauvre Mogwaï n’était pas rassuré… 
Je l’ai réconfortée comme j’ai pu avant de la confier aux bons soins de l’équipe soignante, en espérant pouvoir la récupérer avant la fin de la journée…
L’opération était programmée mardi, dans un premier temps.
Mais je ne pouvais me résoudre à la laisser avoir lieu sans que mon vétérinaire attitré, qui allait procéder à l’intervention, ne l’aie vue auparavant.
J’ai donc décommandé l’opération et repris rendez-vous pour une visite complète.
Bien m’en a pris puisqu’un nouveau diagnostic a été posé.
Pomme s’est arraché un ligament croisé de la patte arrière, ligament qui doit être reconstruit.
Impossible de savoir comment elle a fait alors que nous sommes très attentifs à ses mouvements…
Dans le cabinet, nous avons vécu un moment ahurissant.

Il y avait là des chiens, un chat, une oie de Toulouse que nous avons déjà croisée, une chèvre… et un invité surprise complètement inattendu.
Le vétérinaire est venu me montrer de manière fugace… un bébé tigre qu’il devait opérer ce matin également.
Il s’agit de l’un des pensionnaires du cirque Zavata, qui compte parmi sa clientèle.
Le petit avait été mordu à l’oreille par sa mère et nécessitait des soins.
Notre vétérinaire m’a dit que je pourrais prendre le tigrou en photo ce matin, lorsqu’il serait sorti de la salle d’opération.
Après que Pomme ait été emmenée par le personnel médical, toujours très doux, j’ai eu l’autorisation d’entrer dans la pièce où récupérait le petit tigre, entouré par des membres de l’équipe du cirque.
Ils m’ont acceptée auprès d’eux et j’ai pu prendre une ou deux photos.
Ca a été un privilège… je pense que je n’aurai pas souvent l’occasion de vivre une telle expérience.
Quant à ma petite Pomme elle est de retour à la maison et aura besoin de six semaines de convalescence… car ce n’était pas un mais deux ligaments qui se sont déchirés, sans qu’elle fasse pourtant la moindre imprudence…
Je suis constamment  avec elle, et c’est ensemble que nous passons ce cap compliqué…

Martine Péters