avril 2021
L M M J V S D
« Mar    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Catégories

Catégories

Atelier d’écriture

L’atelier d’écriture que je proposais depuis plusieurs semaines à Lure a malheureusement subi le même sort que toutes les activités périscolaires de France.
Dès l’annonce du reconfinement, toutes ces activités ont été arrêtées.
Avec les enfants de mon petit groupe, nous avons donc dû faire l’impasse sur notre dernière rencontre et n’avons pas pu finaliser notre projet.
Une fin brutale qui laisse un petit goût d’inachevé…
Je vais donc  préparer seule des panneaux pour exposer le travail de Romy, Basile, Esteban,  Marwa et Elsa  lors de la journée citoyenne, au début de l’été, un peu triste de ne pas avoir pu mener à bien notre projet jusqu’au bout. 
Je pense que toutes les personnes en charge d’un atelier doivent ressentir la même chose…
Pas le temps pourtant de m’appesantir sur la situation puisqu’un deuxième atelier doit déjà commencer à la fin de ce mois, dans une autre structure périscolaire de la région… si les conditions sanitaires reviennent à la normale.  
Cette fois, je vais utiliser l’expérience de ces dernières semaines pour proposer une organisation et un panel d’activités différents, qui ne dépendront ni du nombre d’enfants présents ni d’un suivi dans le temps. 
Une activité différente par rencontre, aucune ne dépendant de la suivante ou de la précédente.
A la différence d’un soap-opéra, il ne faudra pas avoir assisté aux épisodes précédents pour comprendre celui du jour!

MP

 

S’adapter!
Tel est très certainement l’un des maîtres-mots des ateliers d’écriture.
Ce mardi, l’absence de Marwa se prolongeait malheureusement, et Esteban a dû nous quitter plus tôt que prévu.
C’est donc sans perdre une seconde que nous avons procédé au tournage de notre film, toujours avec le concours de mon Capitaine dans le rôle de Sirius Holt.
Miracle: à présent que nous tournons scène après scène et que j’utilise un bon appareil, les chose se passent nettement mieux.

L’absence de deux de nos jeunes acteurs, puis le départ de Romy que ses parents sont venus récupérer un quart d’heure plus tôt que d’habitude me plongeaient cependant dans une situation inédite.
Je me retrouvais avec Elsa et Basile, les deux bondissants benjamins du groupe, à me demander comment capter leur attention dans une activité improvisée pour terminer notre heure.
Après quelques tâtonnements,  j’ai opté pour une valeur sûre: je propose une catégorie (pays, animal, couleur, fleur etc) et je choisis une lettre. 
Les enfants doivent donc trouver le plus vite possible un mot de cette catégorie commençant par la lettre annoncée.
Ils se sont pris au jeu avec beaucoup d’enthousiasme, et l’heure s’est achevée dans une ambiance très joyeuse.
La semaine prochaine, outre le film dont nous allons continuer les scènes, je pense leur apporter et tester avec eux le fameux cahier des activités sur lequel je travaille!

MP

 

Comme j’ai désormais compris que l’expérience des ateliers d’écriture ne serait pas qu’une expérience ponctuelle, mais qu’ils pourraient être pérennisés, je m’investis de façon différente dans leur préparation.
Sur ma demande, ils concerneront des enfants de 8 à 12 ans, par tranches d’âge de 8 à 10 et de 10 à 12.

J’ai donc commencé à prévoir la suite…
Il y aura bien sûr, pour les plus grands, les ateliers à thèmes (l’écriture spontanée automatique, la réalisation d’un journal, l’écriture d’un conte, d’un script, etc…), et, pour les plus petits  une longue série d’activités et de jeux tournant autour de l’écriture, également applicables pour les plus grands, voire pour les adultes.
Depuis le début de la semaine, j’intercale dans mon emploi du temps cette activité de préparation.
Et comme support, j’ai opté pour le fameux livre dont je parlais hier.
Sur chaque page, je décris une activité et des exemples, et je valorise ces petits textes en les encadrant de washi tape.
Ces derniers proposent tous des motifs différents, ce qui apporte à chaque page une personnalité propre.
L’ensemble a un aspect un peu magique: le livre, déjà magnifique à la base, prend des aspects de grimoire…
Il faut soigner les détails pour entraîner les enfants dans l’univers passionnant de l’écriture et de la créativité…

Martine Péters