avril 2021
L M M J V S D
« Mar    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Catégories

Catégories

Aurélien

En raison de la pandémie qui rend les déplacements plus compliqués, passer des week-ends en compagnie de mon fils et de mon petit-fils est devenu plus rare.
C’est dire si nous avons apprécié nos dernières retrouvailles particulièrement tendres et joyeuses.
Au cours de ces deux jours mon fils me confie qu’Aurélien aime énormément jouer au Uno, et qu’il prendra ce jeu la prochaine fois qu’il viendra.
– Inutile: j’en ai! Regarde dans l’armoire à jeux…

Aussitôt dit, aussitôt fait: nous avons sorti les cartes et nous sommes lancés dans des parties effrénées.
Plus tard, alors que mon Capitaine et mon fils s’absentaient ensemble, Aurélien et moi avons continué nos jeux.
– Prend quatre cartes, Mamitine!
– Quoâ?! Tu me fais ça à moâ, ta Mamitine!!! Je suis trrrrrèèèès peinée…

Il éclate de rire et continue à jouer.
Jusqu’à ce qu’il s’apprête à m’appliquer une nouvelle carte sanction qu’il tient de telle façon que je ne puisse pas voir son contenu avant qu’il ne la pose:
– Mamitine, je t’aime. Il ne faut pas être triste. Mais tiens! Prends encore quatre cartes!

Et notre petit blondinet part dans un fou rire magistral alimenté par mes grimaces de déception.
Le Uno étant un jeu à rebondissements, le cours de la partie a pris un tour inattendu et j’ai été la première surprise de me retrouver vainqueur.
– Alors, Aurélien? Tu  veux ta revanche?
– Ben… si tu gagnes, c’est moins drôle!
 

Martine Péters

Dans la semaine, mon fils m’envoie une vidéo de son petit bonhomme. Et j’y vois Aurélien, 6 ans, déchiffrer ses premières phrases dans un livre dédié à l’apprentissage de la lecture.
Je réalise qu’à la fin de chaque phrase, il la répète, ce qui lui permet d’en comprendre le sens et de les commenter.
Cette petite scène m’a fait un plaisir immense.
Le voilà aux portes d’un univers fantastique aux multiples portes, celui de la lecture.

Vendredi soir, alors que mon Capitaine était absent, mon téléphone sonne pour un appel en visioconférence de mon fils.
Il m’explique que le petit lui a demandé quand ils reviendraient nous voir, ce qui l’a poussé à m’appeler.
Au bout de quelques instants, Aurélien me montre ses toupies et me demande si je veux les voir en action.
Il les lance sur une « piste à toupies », organisant un mini tournoi pour définir laquelle est la plus rapide et la plus résistante dans la durée.
– T’as vu, Mamitine?
– Oui. Je pense que je vais  m’acheter une toupie aussi, comme cela, quand tu reviendras, nous ferons un championnat international Suisse / France.

Je vois dans son regard une lueur amusée, mais sa réponse reste très vague lorsque je lui demande quelle est celle qui est la plus performante.
Il n’allait pas livrer ses secrets à sa future adversaire…

Ma seule crainte: que ma future toupie soit kidnappée au terme du tournoi, et ramenée en Suisse par ses ravisseurs!

Martine Péters

 

 

Mercredi.
A peine est-il entré dans la cuisine qu’Aurélien, 6 ans, prend dans un sac un petit cadeau bien emballé et me l’offre.
A côté de lui, son papa tente bien de lui expliquer que ce n’est pas le moment des cadeaux, mais il ne résiste pas et me tend son joli paquet.
A l’intérieur, je découvre ce petit cochon qu’il me donne en précisant:
– C’est moi qui l’ai choisi pour toi!

Alors que mon petit-fils est retourné en Suisse, je partage donc le quotidien de mon bureau avec ce mini porcelet rose à souhait qui trône devant  moi.
Et qui me fait sourire lorsque je le regarde!

Martine Péters