avril 2019
L M M J V S D
« Mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Catégories

Aurélien

Le week-end dernier, je propose un bonbon à l’orange à mon fils qui toussait beaucoup.
Et comme Aurélien a l’air très intéressé, je lui en offre un à lui aussi.
Visiblement, il apprécie…
Le lendemain matin, nous sommes tous au salon lorsqu’il pose la main sur sa poitrine et me dit:
– Mamitine, tu sais, j’ai toussé cette nuit, et je m’inquiète. Je crois que je devrais reprendre un bonbon…
Nous avons tous éclaté de rire devant sa méthode un peu théâtrale de convaincre son public…

Martine Péters

Samedi soir.
Durant le repas du soir, mon fils et mon Capitaine me taquinent en reproduisant les accents belges, en clin d’oeil à mes origines.
Cela me fait rire, même si je prends un air faussement outré pour dire à Aurélien, 4 ans: 
– Oh! Ils se moquent de moi! Quelle honte!
Aussitôt, mon serviable petit-fils se transforme en Zorro, fronce les sourcils, prend son air le plus terrible et apostrophe les deux coupables:
– Papa! Papyno! Je ne veux pas que vous vous moquiez de Mamitine!!!
Il revient plusieurs fois à la charge et la soirée se déroule paisiblement.
Comme la journée a été chargée, tout le monde est très fatigué, et nous décidons de profiter de cette nuit de changement d’heure où nous allons nous faire voler soixante minutes de sommeil, pour aller nous coucher tôt.
Alors que je me suis glissée entre les draps, on frappe à la porte de la chambre.
C’est Aurélien et son papa venus me dire bonsoir.
Aurélien se glisse à côté de moi, et me dit:
– Mamitine, tu sais, j’ai eu très  mal au coeur quand papa et papyno se snt moqués de toi.
– Oh, mais ne t’inquiète pas, chouchou: c’était pour rire! 
Il me serre contre lui, me bisouille et file se coucher.
Le lendemain matin, lors de notre petit moment à trois, avec Pomme, il me dit:
– Quand on va aller manger, ne t’en fais pas: s’ils recommencent à t’ennuyer, je  leur dirai, moi, qu’ils doivent arrêter, et tout de suite!
– Mais… tu y penses encore? C’était juste pour jouer, tu ne dois pas te faire de souci…
– Oui. Mais s’ils essaient, ils vont voir!

Et bien… 4 ans et déjà super héros…

Martine Péters

Je réservais une surprise à Aurélien, 4 ans, ce samedi matin. 
J’avais demandé à son papa de nous emmener au magasin de jouets avant qu’il ne rejoigne mon Capitaine pour distiller en sa compagnie.
La veille au soir, lors de leur arrivée, j’avais expliqué au petit que je le laisserais choisir entre un circuit de voitures, un garage ou une ferme, sachant déjà qu’il opterait sans doute pour la première proposition.
Dans le magasin, nous discutons longuement, échangeant nos points de vue, comparant, jaugeant… et c’est finalement pour un triple circuit de trains que se décide Aurélien.
C’est extrêmement amusant, autant pour lui que pour moi.
Tandis que nous regardons les articles qui nous intéresse, une jeune vendeuse nous propose son aide, que je décline en souriant: nous avons trop envie de continuer notre conversation en tête-à-tête.
Avant de nous laisser, elle s’adresse à Aurélien et lui dit:
– Tu en as de la chance d’aller acheter des jouets avec ta grand-mère!
Il la regarde, un peu interloqué:
– Mais… non! C’est Mamitine!

Martine Péters