juillet 2021
L M M J V S D
« Juin    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Catégories

Chiboz

Quelle que soit la saison, dès que je vais au jardin, je le photographie sous toutes les coutures, moi qui n’avais jusqu’ici jamais été attirée par ce genre d’exercice.
Dans la semaine, j’envoie cette photo  de l’un des pommiers du jardin à  la Dame de Chiboz, en lui disant que ce qui peut paraître banal pour les uns est pour moi toujours un miracle…
Elle partageait mon avis et m’a signalé qu’elle avait beaucoup de mal à reconnaître les arbres, au grand désespoir de son connaisseur de mari qui, selon elle, a préféré abandonner son instruction.
Mais elle a tenté et m’a écrit:
– Je me lance… magnolia?
– Oh non… c’est un pommier!
Sa réponse m’a beaucoup amusée:
– Siou plaît… pas dire à Michel… Tu n’aurais pas des questions sur les Romains? Je suis imbattable! Mais sur les arbres… Bon. Ca peut ressembler à un magnolia, hein dit?

Je riais toute seule.
Un peu plus tard, elle revient après avoir montré la photo à son mari qui, en une seconde, a évidemment reconnu le pommier.
Vu le faible taux de réussite obtenu auprès de sa Tendre Moitié en connaissance des arbres, il a ajouté  « cette fois, je démissionne ».

La Dame de Chiboz a courageusement défendu sa cause: il y a trop d’arbres pour pouvoir les reconnaître tous, et, après tout, elle n’est pas forestière mais infirmière… 
Leur conversation a fini dans les rires.
J’ajouterais à ses talents celui d’historienne, domaine où, effectivement, elle est imbattable!
Quant à notre pommier, il n’a absolument pas été vexé de ne pas avoir été reconnu.

Martine Péters

 

On en apprend tous les jours…
Pour ma part, j’ai découvert quelque chose grâce à la Dame de Chiboz qui nous a envoyé une petite vidéo et cette photo.
Confinés dans leur beau nid d’aigle valaisan, nos amis de Chiboz ont le droit de se déplacer autour de la maison.
Le mari de mon amie a donc profité de ce moment pour nettoyer la rocaille et s’occuper de ses incroyables bonsaïs qu’il a disposés autour de leur restaurant.
Deux d’entre eux sont des bonsaïs de mélèzes qui fleurissent en ce moment.
Pour ma part, c’est la première fois que je découvre ces fleurs ravissantes que je partage aujourd’hui.
Merci à la Dame de Chiboz qui m’ouvre un nouvel univers!

Martine Péters

 

Lorsque mon amie, la Dame de Chiboz, me fait partager les bons mots de Marcel, 4 ans, l’un de ses petits-enfants, je suis à chaque fois amusée et stupéfaite devant sa façon très naturelle  et irrésistible de dire les choses.
Cette semaine, je reçois un SMS qui m’explique que, alors qu’il était avec sa maman dans un magasin, il s’est vu refuser un bonbon.
En sortant, sa maman lui demande de lui donner la main.
Et le petit bonhomme, sans doute mécontent du refus qu’il a essuyé, lui répond:
« Ze peux m’occuper seul de mes mains. Ze te signale qu’elles sont accrochées à mon corps. »
Il faut savoir que Marcel est le cadet d’une fratrie de trois enfants et qu’il est également très proche de ses cousins.
Autant dire qu’il  est bien entouré et qu’il apprend vite!

Martine Péters ( anciennement Bernier)