octobre 2021
L M M J V S D
« Sep    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories

Catégories

Cuisine

Nous connaissions le kiwi vert, le kiwi jaune… et voilà que débarque aujourd’hui le kiwi rouge appelé le Rossy.
On dit de lui que son goût rappelle celui de la framboise et que le coeur est plus sucré révélant des arômes de pêches et de fruits rouges.

Je ne sais pas si sa saveur sera à la hauteur des attentes, mais, visuellement, il est plutôt joli!

MP


 

Le mois dernier, j’ai eu l’occasion de manger des oeufs de cane, que j’avais trouvés excellents.
Lors d’une visite d’un couple de nos voisins qui ont une belle basse-cour, nous avons parlé de mille choses, et  notamment de leurs oies.
Le lendemain, ils nous offraient deux oeufs d’oie afin que nous puissions les comparer à ceux de nos poules, et les goûter.
La taille (voir la photo ci-dessus), m’a étonnée: ils sont encore plus grands que les oeufs de cane… de quoi complexer mes poulettes dont les délicieux petits oeufs ne font pas le poids à côté de ces mastodontes!

Cuisinés sur le plat, ils sont savoureux et… très rassasiants.
Pour comparaison, un gros oeuf de poule pèse 73 grammes tandis qu’un oeuf d’oie pèse de son côté 136 grammes, soit l’équivalent de deux oeufs de poules.

Martine Péters

Quand j’étais enfant, puis adolescente, j’ai emprunté pendant des années le même chemin pour me rendre à l’école.
Il fallait longer la chaussée sur une quinzaine de mètres, tourner à droite pour remonter une rue résidentielle, puis, arrivée au bout,  m’engager dans la rue transversale qui arrivait sur celle où se trouvait l’école.
Banal?
Non.
Juste au coin de la rue qui aboutissait à celle de l’école, se trouvait une petite épicerie.
Elle était sombre et peu attrayante…. mais elle avait une botte secrète qui la rendait irrésistible.
La marchande y vendait des parts de gâteaux, et, en particulier, un gâteau absolument délicieux dont j’ai l’impression de pouvoir retrouver la saveur dès que je repense à lui!
Seules les initiées qui avaient osé franchir un jour la porte du magasin en question savaient qu’il abritait un trésor.
Nous en parlions peu, jalouses de ce secret que nous ne voulions pas partager.
Sait-on jamais: trop de demandes auraient pu être l’amorce d’une période de disette!

Ce gâteau dont je ne connaissais pas le nom, je l’ai recherché en vain pendant longtemps.
Jusqu’à  avant-hier. coupe-bresilienne
J’effectuais une recherche afin de trouver une recette pour les besoins d’un article, lorsque, en désespoir de cause, j’ai fini par inscrire dans le moteur de recherche: gâteaux belge.
La photo de celui-ci m’a sautée aux yeux.
Ciel! MON gâteau!
Enfin si ce n’est pas lui, il lui ressemble beaucoup.
J’ai donc regardé son nom.
Après tout, jusqu’ici nous n’avions jamais été présentés.
Et j’ai appris qu’il s’agissait de La tarte brésilienne de Belgique.
Non, ce n’est pas un canular!

Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai deux ou trois petites choses à faire, en ce moment.
Mais, foi de moâ, dès que la période sera plus tranquille, je sens que je vais me lancer dans une tentative pâtissière.
Hop!

Martine Bernier