juillet 2020
L M M J V S D
« Juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Catégories

Catégories

Eya

Eya, 8 ans, passe la soirée la nuit et la journée du lendemain chez nous.
Durant le repas du soir, je lui explique:
– Il y a plus de 100 ans, la télévision et Internet n’existaient pas. Pour se distraire, les gens se réunissaient, s’invitaient et « tenaient salon ». Ils parlaient,  faisaient de la musique, des jeux. Et parmi ces jeux, il y en a un qui s’appelle le Questionnaire de Proust. Marcel Proust était un écrivain qui avait découvert ce questionnaire quand il était adolescent. Ce sont pleins de questions qu’il a ensuite posées aux gens qui adoraient y répondre. Et, bien sûr, les enfants peuvent jouer aussi. Est-ce que tu aimerais essayer?
– Oui!!!!!

Et nous voilà embarquées dans le fameux questionnaire sous l’oeil bienveillant de mon Capitaine qui, de temps en temps, répond à une question lui aussi.
Et celles d’Eya me surprennent…
– Ton animal préféré?
– Le chat!
Ta couleur?
– Le bleu.
– Bleu?! Mais… pourquoi porte-tu du rose tout le temps?
– Et bien parce que ce n’est pas moi qui achète forcément mes vêtements.

Le questionnaire se poursuit avec des questions plus intimes dont les réponses m’interpellent et, je l’avoue, me ravissent.
– La personne que tu admires le plus?
– Papy!!!

Il ne dit rien, mais je sais combien il est touché.
– Le trait de caractère qui te définit le mieux. Est-ce que tu comprends la phrase?
– Non…

Je lui explique et elle répond sans hésiter:
– Je suis plutôt gentille avec tout le monde, j’adore chanter et surtout… j’aime la vie!!! Mais alors vraiment beaucoup!

Magnifique réponse…
Un peu plus tard dans la soirée, elle nous gratifie d’un  mini concert maison.
Télécommande dans la main en guise de micro, elle chante deux chansons.
Nous sommes loin de l’univers Reine des Neiges  dans lequel elle pataugeait il y a encore quelques mois…
Non, cette fois, elle est ancrée dans la réalité et… c’est un ravissement.

Martine Péters

Dans les conversations que je partage avec Eya, il y a toujours un moment où nous parlons de mes poules.
Pas longtemps.
Juste quelques phrases.
Cette semaine, alors qu’elle était de passage avec sa maman, je lui confie que, si tout se passe comme prévu, deux petites poules hollandaises viendront rejoindre l’enclos à la période de Pâques.
Je lui explique pourquoi j’ai pris cette décision et j’ajoute:
– Tout est prêt pour leur arrivée, en espérant que tout se passe bien. Je leur ai même choisi leurs noms.
– Tu vas les appeler comment?
– Lilas et Sidonie.
– Et pourquoi pas Eya et Lou?

Son prénom et celui de sa petite soeur.
– Mmmm… non. Je risquerais de tout mélanger! Mais si tu veux, je peux commencer à t’appeler Sidonie? Dans l’autre sens ça marche aussi!

Un rire perlé m’a répondu.

Martine Péters 

Comme prévu, j’ai profité du temps passé par Eya avec nous la semaine dernière pour faire un point sur ses connaissances en matière de Rome Antique et de Gaulois avant de commencer avec elle son exposé sur l’Arc de Triomphe d’Orange.
A la base, avouons-le, ce n’était pas gagné…
Si je résume, pour elle, les Romains avaient eu de légers différends avec les Gaulois dont le chef était un « grand barbu qui faisait des potions dans une marmite »:
– Mais… dis-moi que tu ne me parles pas de Panoramix?!
Ouiiii! C’est ça, Panoramix! 
– Houlà… il va falloir que je t’explique deux ou trois choses…
Eya est intelligente.. et dissipée, comme beaucoup d’enfants.
Elle préfère le jeu au travail.
Donc, si l’on veut conserver son attention, il faut introduire le jeu dans le travail.
Je lui ai donc apporté les données de bases, puis j’ai fait rentrer tout cela dans sa mémoire en entrant tour à tour dans le rôle de Romains vaguement dégoûtés en découvrant les tribus gauloises vivant dans des villages sans le confort des villes romaine, puis dans la peau de l’une de ses copines de classe lui posant des questions farfelues sur son exposé.
Bien entendu, le tout était accompagné de mimiques, de comportements maniérés et de voix de dessins animés.
Elle a beaucoup ri… et a beaucoup appris.
Arrive le moment où je dois lui faire comprendre ce qu’est la liste du Patrimoine sur laquelle est inscrit notamment notre fameux Arc de Triomphe.
– Je ne comprends pas ce que c’est.
Bon. Alors,  tous les monuments qui sont sur cette liste sont protégés. Il est interdit d’y toucher. Par exemple, imagine un petit couple d’amoureux qui se balade devant ton Arc de Triomphe. (Je prends une voix bêtement enamourée pour continuer 🙂 « Chouchounette, je vais te faire un cadeau en souvenir de notre voyage de noce. Je vais écrire nos noms sur ce monument avec un grand coeur! »
Eya écoute attentivement et sursaute quand je pousse un sonore: « Non, non, non, non, non: on ne touche pas à ça! Interdit! Si tout le monde faisait comme Chouchounet et Chouchounette, nos beaux monuments ne ressembleraient plus à rien! Compris, Chouchounet? »
Elle rit et je continue:
– Autre exemple. Un matin, un habitant d’Orange passe devant l’Arc de Triomphe et dit: « Il est joli, mais j’en ai un peu assez du blanc. Je vais le repeindre en rose, tiens! » 
Grand cri d’Eya:
– Non, non non et non!!!! Interdit!
– Mais pourquoi??
– Parce qu’il est sur la liste du patrimoine et qu’il est protégé!
 On n’y touche pas!
Parfait.
Elle a compris.

Martine Péters