novembre 2020
L M M J V S D
« Oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

Catégories

Histoire

Lord Nelson

Les Français ne vouent pas une sympathie débordante à l’amiral anglais Horatio Nelson.
Il faut dire qu’il a fait ce qu’il fallait pour cela en ayant  l’outrecuidance de remporter la bataille navale de Trafalgar, en  1805… contrariant ainsi Napoléon dans son désir de conquérir le Royaume-Uni.
Il y a quelques  années une lettre de Lord Nelson adressée au secrétaire d’Etat à la guerre en 1804 a révélé que ce valeureux militaire avait pourtant une faiblesse très gênante vu sa position: il souffrait du mal de mer.
Comme quoi, quand on a la vocation…
Quant à la fameuse lettre, elle est désormais exposée au musée de Tunbridge Wells.
S’il voulait conserver cette information confidentielle, c’est raté…

Martine Péters

A votre avis, de quand date le premier détournement d’aéronef?
Vous séchez?
Du 2 mars 1784, tel que le livre Gallica (Bibliothèque nationale de France) dans un document étonnant…
L’acte de piraterie a été commis sur le « vaisseau volant » de M. Blanchard, vaisseau qui était en fait une montgolfière.
Ce dernier, comme l’explique l’article, était parti du Champ-de-Mars, à Paris, lorsqu’un jeune homme est monté dans la nacelle, et a attaqué les occupants à l’épée , les contraignant à quitter le vaisseau endommagé. 
Son but était clairement de prendre les commandes de la montgolfière…
Cette dernière s’est donc envolée sans moyens de direction avec, à son bord, le jeune pirate de l’air saluant tranquillement les personnes restées au sol. 
Il s’est posé « cinq quarts d’heure » plus tard dans la Plaine de Billancourt.
L’article s’arrête là… nous ne saurons donc pas comment a été accueilli ce garçon prêt à toutes les folies pour pouvoir voler…

Martine Péters

 

 

Au cours de ces derniers mois, Gallica de la BnF (Bibliothèque nationale de France) a mis en ligne plusieurs nouvelles sélections de documents, dont l’une consacrée à l’histoire des hôpitaux parisiens.
Parmi les photos qui y figuraient se trouvait celle ci-dessus devant laquelle je suis restée en arrêt.
Nous avons tous vu des images de nos parents ou grands-parents à l’époque de leur jeunesse.
Dans les années 1930 à 1950, les femmes portaient des vêtements tels que ceux que l’on voit sur cette photo.
Et beaucoup d’entre elles sortaient chapeautées.
Des chapeaux au formes variées grands, petits, plats ou ronds…
Il y en avait une telle variété que chaque femme pouvait forcément trouver celui qui lui irait le mieux.
Le simple fait de porter ce genre d’accessoire leur donnait une touche d’élégance.
Cette mode, particulièrement celle des années 50, fascine toujours, même si les adeptes du chapeau se font plus rares.
Dommage…

Martine Péters