octobre 2021
L M M J V S D
« Sep    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories

Catégories

Insolite

Depuis quelque temps, l’une de mes nièces, qui vit depuis plusieurs années au Canada, est rentrée en contact avec moi… ce qui m’a fait très plaisir.
Depuis, nous échangeons lorsque l’une et l’autre sommes disponibles.
Je découvre une jeune femme mère de famille heureuse, pétillante, créative et pleine de charme…
La semaine dernière elle m’a envoyé des photos de leurs trois derniers jours de vacances au cours desquels , avec son mari et ses enfants, elle a notamment visité le Vieux Québec, à 5 heures de route de chez eux.
Je diffuse ici avec son autorisation les images de ce qui m’a séduite, en la remerciant de me permettre de découvrir ces lieux à travers son regard!
Les parapluies suspendus sont un concept que j’ai déjà vu utilisé dans d’autres endroits du monde, mais que je trouve toujours aussi attrayant.
Quant aux voitures retournées, il s’agit des « Voitures Pelouses » de Benedetto Bufalino, un artiste lyonnais. 
Il imagine un monde où la voiture serait devenue obsolète, et les transforme à sa façon en les garant renversées, remplies de terre et recouverte de pelouses qui se proposent d’être investies pour un bain de soleil ou un pique-nique.
Des véhicules réaffectés de manière plus qu’inattendue…

Martine Péters

Nous avons déjà eu des animaux étonnants dans le jardin… mais là… ça a été le summum lorsque, mercredi matin, j’ai découvert ces magnifiques demoiselles juste devant la véranda.
Deux grands oiseaux blancs et gris, qui ressemblaient beaucoup à deux paonnes, et qui étaient couchées au soleil…
Malheureusement, la baie vitrée de la véranda était ouverte, et Kali s’est empressée de filer à leur rencontre.
Les deux oiseaux sont partis en marchant, sans se précipiter, traversant tout le jardin en direction de la sortie, en suivant l’allée.
Kali n’était pas agressive ni excitée… elle les suivait, simplement, en ignorant mes rappels, trop intriguée par ces animaux qu’elle n’avait jamais vus… 
Lorsque j’ai enfin pu la reprendre et la rentrer, les oiseaux avaient quitté le jardin.
J’ai été vérifier sur la route, et je les ai vus s’engouffrer dans notre haie, entrant  dans le deuxième petit jardin situé devant la maison.
J’ai eu le temps de  prendre les paonnes en photo avant qu’elles passent par la haie chez le voisin, et ce n’est qu’en fin de journée que nous les avons revues, perchées à huit mètres du sol dans un immense noyer près de la maison.
Elles y ont passé une partie de la nuit avant de poursuivre leur périple ailleurs.
Quelque part, quelqu’un est sûrement inquiet d’avoir perdu ces deux oiseaux magnifiques…
Nous ignorons à qui  ils appartiennent, et nous ne pouvons donc prévenir personne de leur présence dans les alentours… 

Martine Péters

Nous rendions visite à un couple âgé lorsque mon Capitaine m’a dit, en entrant dans le jardin, qu’il voulait me montrer quelque chose.
Il m’a menée devant ces pierres, étrangement rondes et de gabarits identiques, comme si elles avaient été taillées.
Ces pierres qui dorment parmi l’herbe folle seraient des vestiges de l’époque romaine.
A cette époque, nous ont raconté les propriétaires, la voie romaine passaient à peu près au niveau de la route actuelle, devant la maison.
Et ces blocs ont été mis à jour alors que les travaux pour la construire commençaient.
Depuis, elles ont été respectées et restent là où les hommes d’autrefois les ont posées…

Martine Péters