octobre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Catégories

Jardin

Philadelphus Frosty Morn (Photo Promesse de Fleurs)

Le jardin est devenu un univers dans lequel je me sens bien…
Avec lui et grâce à mon Capitaine, je découvre l’autre visage de l’automne, celui bien connu des jardiniers.
Cette saison colorée  n’est pas seulement l’antichambre de l’hiver. 
Elle est aussi celle qui prépare le printemps, celle des plantations.
Il y a quelques jour, je confiais à des cousins de passage à la maison que j’avais été émerveillée par le parfum d’un petit jasmin que m’avait offert une amie, ce printemps, jasmin qui n’avait malheureusement pas survécu à l’été.
Je me demandais s’il était possible de trouver un arbuste d’extérieur au parfum équivalent.
C’est là que notre cousine m’a parlé du seringat, m’expliquant qu’il sentait merveilleusement bon.
Après son départ, j’ai fait des recherches… pour découvrir que les seringats sont une espèce dont fait partie le lilas.
Il en existe de nombreuses variétés… ne restait plus qu’à choisir.
J’ai opté pour deux Philadelphus Frosty Morn, petits arbustes annoncés robustes, rustiques, faciles à cultiver et… dont la floraison blanche diffuse un parfum de fleur d’oranger.
C’est cette fragrance qui a valu à cet arbuste son surnom de Jasmin des Poètes.
Arrivés peu de temps après ma commande, ils ont aussitôt trouvé leur place: l’un à l’angle de la véranda, l’autre devant la « Maison de la Chouette ». 
Je le sais: Il faudra du temps et de la patience pour que nos petits arbustes nous offrent des fleurs.
Mais je sais aussi que lorsqu’ils auront grandi et qu’ils se sentiront bien dans leur nouvel environnement, ils seront un nouvel atout-charme du jardin!

Martine Péters

Le Jardin d’Ecriplume

Mme de Maintenon

Mon Capitaine travaillait sur ce chantier ardu depuis plusieurs mois, interrompu par les fortes chaleurs qui l’obligeaient à s’interrompre lorsque le soleil tapait.
Mais la semaine dernière, il a posé les dernières dalles, terminant non seulement l’allée centrale de la roseraie mais également le chemin qui mène au poulailler.
Ne croyez pas que cette allée et la rosace qui la termine étaient faciles à exécuter.
Non… Chaque dalle était très lourde, il fallait les cimenter pour que l’ensemble soit stabilisé, et découper plusieurs d’entre elles pour former un semblant d’arrondi.

Scepter d’Isle


Un travail important et très physique qui se termine, donc, et qui sera suivi par la pose de l’arche supportant de nouveaux rosiers grimpants et par les plantations, cet automne, des nouvelles recrues.
Une arche un peu différente de celles que l’on a l’habitude de croiser, et sur laquelle mon Capitaine travaille actuellement.

Spirit of Freedom

Alors que mon fils et son petit bonhomme arrivent ce soir, je suis heureuse qu’ils puissent être accueillis par la fin des travaux et… par la floraison toujours exubérante de 23 de mes rosiers, plus beaux et plus parfumés que jamais…


Martine Péters

Le Jardin d’Ecriplume



Photo Martine Péters

Lorsque l’automne arrive, j’aime introduire autour de la maison des fleurs qui nous accompagneront durant la saison déclinante.
Ce lundi, mon Capitaine et moi sommes allés chercher les graines destinées aux poules, et nous nous sommes arrêtés dans le rayon jardinerie.
Elles étaient là, les premières plantes attendant d’être installées dans les jardins.
Nous avons opté pour plusieurs d’entres elles.
Certaines sont destinées au jardin, et d’autres sont acquises à l’intention des grands-parents de mon Capitaine.
Plus il y en a, plus j’aime…

Martine Péters