février 2020
L M M J V S D
« Jan    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829  

Catégories

Catégories

Livres jeunesse

Je crois en avoir déjà parlé: un jour, ma grand-mère paternelle, que j’aimais énormément, est arrivée chez nous, un an ou deux après la mort de mon père, avec un énorme carton.
Elle s’était fait aider pour le transporter, tellement il était lourd. 
Chacune de ses visites était un bonheur.
Celle-ci, je l’ignorais encore avant de voir le contenu du carton, a été celle qui  m’a réservé l’un des plus beaux cadeaux de ma vie.
A la grande déception de mes frères qui ont été consolés avec des friandises, elle avait emporté ce mystérieux paquet à mon intention.
Lorsque je l’ai ouvert, j’ai failli tomber à la renverse de bonheur: il était rempli de livres!
La fille de sa voisine quittait la maison pour se marier et se séparait de ses livres d’adolescente.
Ma grand-mère, même si je la voyais trop peu, me connaissait bien.
Elle savait que rien ne pourrait me faire plus plaisir que ces piles de livres usagés recelant des trésors.
La plupart faisait partie de collections aujourd’hui disparue: les Marabout Junior et Marabout Mademoiselle.
Des biographies, des livres d’aventures, et… un nombre incalculables de « Sylvie ». 
A cette époque, je ne connaissais pas son auteur, René Philippe.
J’ai donc commencé à découvrir avec délices les aventures de Sylvie Gambier, hôtesse de l’air épouse de Philippe, pilote de ligne.

Pour son époque, Sylvie avait une vie de femme moderne.
Cette série romanesque, écrite avec soin, la suivait dans ses péripéties, ses rencontres, ses prises de position.
L’une de ses forces venait de l’humour que l’auteur glissait dans la relation qu’elle entretenait avec son mari.
Sylvie avait un caractère fort et pétillant, ses histoires passionnait un  public de femmes.
Moi, j’avais onze ou douze ans. 
Mais ma grand-mère savait que j’avais déjà lu toute la bibliothèque de mon père en secret.
Je parlais souvent avec elle des personnages de Flaubert, Alexandre Dumas ou Stendhal.
Elle expliquait à ma mère qu’il fallait me laisser me « nourrir » de livres.

J’ai dévoré le contenu du carton, et j’ai continué à me procurer, en occasion, la suite de la collection des « Sylvie » et les biographies des Marabout Junior.
Lorsque j’ai quitté la Belgique, à peine avais-je tourné les talons que mes livres avaient été vendus sans prendre mon avis.
Ca a été un crève-coeur.
Aujourd’hui, j’essaie de retrouver ces vieux ouvrages que j’aimais.
Pas forcément parce que c’était des chefs-d’oeuvres de littérature, non.
Simplement parce que les livres sont liés à certaines époques de nos vies.
Dans mon cas, ils en sont l’un des ciments.
Et je me dis que, peut-être, plus tard, même si les prises de position des personnages, dans ces histoires, sont un peu démodées, ils pourront captiver une adolescente d’aujourd’hui ou de demain.
Je sais: c’est bête!
On ne se refait pas!

Martine Bernier 

 

Les dernières nouveautés des éditions Gallimard Jeunesse méritent le détour…

En voici un petit florilège:

– « Catherine de Médicis », journal d’une princesse italienne 1530-1533
images5.jpeg
Mon coup de coeur… Ce livre est écrit comme un journal intime tenu par la jeune Catherine au moment de voir s’ouvrir devant devant elle son fabuleux destin de future Reine de France. L’écriture est limpide, le récit passionnant. Le tout sur un papier parcheminé qui transporte les jeunes lecteurs dans le passé…
(Age conseillé: 9 à 13 ans . « Catherine de Médicis, journal d’une princesse italienne, 1530 — 1533″, par Catherine de Lasa. Collection « Mon Histoire », Gallimard Jeunesse.)

– « Les idées géniales de Raoul Craspouille »
images13.jpeg
Si vous voulez offrir un livre amusant et impertinent, optez pour celui-ci. Raoul est un petit personnage pas très propre et plutôt fripouille, doté d’une imagination sans limites. Il se lance des défis tous plus fous les uns que les autres mais… les relèvera-t-il vraiment? Un livre plein d’humour et de fantaisie, comme les enfants les aiment.
(Age conseillé: 7 à 10 ans. « Les idées géniales de Raoul Craspouille », par Alan MacDonald. Illustré par David Roberts. Collection Folio Cadet, Gallimard Jeunesse. )

– « Bienvenue les trolls! »
images22.jpeg
Ils sont sales, hirsutes, très moches. Lorsque la famille Troll vient s’installer dans sa nouvelle maison, le moins que l’on puisse dire est qu’elle fait sensation auprès de ses voisins, la famille Fierotin.
Comment se déroulera la cohabitation entre cette famille d’humains (de « zoms » comme disent les trolls) parfaitement normale, et cette famille de trolls… parfaitement normale aussi, mais selon d’autres critères? Léger, mignon avec une moralité: il ne faut jamais se fier aux apparences!
(Age conseillé: 8 à 11 ans. « Bienvenue les Trolls! », de Alan MacDonald. Illustrations Mark Beech. Collection Folio Cadet, Gallimard Jeunesse)

– « Les recettes des Mirlimarmitons »
images32.jpeg
A la base, la vocation essentielle de ce livre est d’être un ouvrage de recettes de cuisine pour les enfants. Et il remplit très bien ce rôle. Mais il en assume un autre également: celui d’être original, parsemé d’anecdotes, et illustré de dessins rigolos. A découvrir! Ce sera un livre que l’on utilisera souvent…
(Age conseillé: 7 à 11 ans. « Les recettes des Mirlimarmitons », par Paul-André Tanc. Dessins de Virginie Will. Collection Giboulées, Gallimard Jeunesse)

– « Opération Phenix » Saison 1
images41.jpeg
C’est un véritable livre d’espionnage au suspens et au rythme haletant que nous propose Franck Krebs. Les services secrets de toute la planètes sont sur les dents: un meurtrier a dévasté un centre commercial, à Pékin. Plus de 300 morts mais… aucune arme connue. Parallèlement, dans différentes capitales, quatre jeunes gens sont enlevés par un mystérieux organisme. Pourquoi? Au moment où les quatre héros du livre le découvriront, il sera trop tard. Ils seront engagés dans l’opération Phénix… un combat sans merci contre un ennemi impitoyable, comme le monde n’en avait encore jamais connu…

(Age conseillé: 12 à 16 ans. « Opération Phénix, saison 1″, de Franck Krebs. Gallimard Jeunesse)