décembre 2021
L M M J V S D
« Nov    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Catégories

Catégories

Mes inséparables

Nous arrivons déjà presque au terme de cette semaine remplie d’activités et de contacts passionnants.
Dans le feu de l’action, nous en avons oublié de saluer le quatrième anniversaire de notre emménagement en Franche-Comté… qui fut un ré-emménagement pour mon Capitaine!
Le temps file à une vitesse folle… mais m’en plaindre ne le fera pas ralentir!
Ce vendredi, en reprenant place à devant mon ordinateur, j’ai constaté que, une fois de plus, ces jours passés à travailler, à rencontrer grands et moins grands, et à accomplir les tâches  qui m’attendaient ne m’ont pas laissé le loisir de ranger mes documents, cahiers, carnets de notes, livres et autre paperasse au fur et à mesure.
Résultat: il faut que j’intervienne si je ne veux pas me retrouver au milieu d’un joyeux capharnaüm.
Une fois mon bureau à peu près présentable, j’ai enfin pu ouvrir la petite merveille que j’ai acquise pour aborder la rentrée de septembre: mon nouvel agenda.    

Pas un agenda  comme les autres, non: un agenda qui m’accompagnera durant 60 mois.
Outre le fait que j’ai craqué pour sa couverture, il a l’avantage de permettre une vue d’ensemble de mes différentes activités sur le long terme. 
Cet objet est entré dès son arrivée dans la catégorie de « mes inséparables »!

Martine Péters

 

J’ai  un grand péché mignon.
Voire très mignon, même: les washi tapes, aussi appelés « rubans de masquage ».
De quoi s’agit-il?
Ce sont des rubans adhésifs d’origine japonaise, très utilisés par les amateurs de scrapbooking.

J’affectionne particulièrement ceux réalisés en papier de riz, très fin, et les décors plus ou moins élaborés.
Si beaucoup les utilisent pour embellir leurs paquets cadeaux ou pour décorer leur bullet journal, je leur attribue une mission un peu différente.
Ils se retrouvent dans mon « Cahier des Délires », là où j’élabore les scénarios de chacun de mes livres et où je griffonne toutes les données techniques ou autres qui y sont reliées.
Pour m’y retrouver, je décerne à chaque ouvrage un ruban différent, ce qui me permet de retrouver ce que je cherche très facilement.
C’est à la fois pratique et plutôt joli…

J’ai découvert pour la première fois les washi tapes il y a une dizaine d’années en France.
Ils étaient alors assez difficiles à trouver.
Aujourd’hui, ils sont partout dans les commerces spécialisés et sur internet.
Devenus la coqueluche des scrapbookeurs, ils se sont bien démocratisés.
Mais chaque médaille à son revers: ils ont aussi perdu en qualité.
Tous les motifs ne se valent pas, mais il est toujours possible d’en trouver de très beaux…

Martine Péters

C’était en 1982: le premier ordinateur personnel, le Commodore 64 déboulait sur les marchés… et dans ma vie.
Ce vénérable dinosaure annonçait une véritable une révolution.
Par la suite, pour ma part je suis passée au Commodore 128, puis à différents PC, jusqu’à ce que je découvre le confort et la fiabilité des Mac qui sont  devenus mes inséparables compagnons de vie et de travail. 

Cette machine, je l’ai dit souvent, a modifié radicalement  nos vies et notre façon de travailler…
Pour le moment, voici à quoi ressemble celle qui m’accompagne  depuis plusieurs années.
Son look n’a plus rien à voir avec les « tours » d’autrefois, pas plus que son écran et son clavier n’ont grand-chose à voir avec leurs ancêtres.

Les Mac ont toujours été novateurs en matière de design de leurs appareils.
Si vous avez envie de découvrir les anciens modèles, allez voir ici , vous verrez par vous-même que l’évolution est intéressante…

MP