décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Nature

04835562-81b7-431d-b3ee-867a0914d52f

Il était 23 heures quand mon  téléphone portable me signale bruyamment que j’ai reçu un message.
Je regarde et découvre que mon fils m’a envoyé deux photos représentant 849ade8b-dac3-4d3c-affb-b7f0eeeadf01une « drôle de bête ».

Je lui réponds en m’extasiant devant le « dinosaure »… et je reçois en retour un petit mot hilare me précisant qu’il s’agit d’un triton alpestre.

Il eut été dommage de ne pas vous en faire profiter!
Martine Bernier

Photo Martine Bernier

Photo Martine Bernier

Quand je dis que nous vivons au milieu des oiseaux, je n’exagère pas…
Samedi, j’ai entendu un bruit significatif.
Je suis allée dans la véranda où l’un d’eux était entré et n’arrivait plus à sortir.
Dans sa course folle vers la liberté, il s’est heurté à la porte-fenêtre du salon.
Il était là, au sol… une jeune sittelle torchepot apeurée…
Comme elle ne faisait pas mine de bouger, mon Capitaine l’a posée dans un ravier dans lequel il a improvisé un nid de foin, et a été jusqu’à lui offrir une mouche pour le goûter.
Au moment où il a posé l’abri de fortune au jardin, à l’ombre, l’oiseau s’est envolé en direction des arbres.
La saison des naissances est suivie de ce genre de mésaventures chez les passereaux encore inexpérimentés…
Plus de peur que de mal pour celui-ci!

Martine Bernier

 

IMG_1954 copie

Ce vendredi, nous étions attablés avec de la famille et un ami dans notre véranda lorsque mon attention a été attirée par un manège inhabituel de la part des oiseaux du jardin.
En ce moment, les oisillons sont assez grands pour quitter le nid.
Nous avons d’ailleurs croisé le dernier bébé né dans la maisonnette posée à l’intention des mésanges, et je ne me suis pas privée de le photographier en évitant de le déranger.IMG_1953 copie
Cette fois, il y avait un concert de piaillements et une foule d’oiseaux au sol et naviguant d’arbre en arbre.
Nous nous interrogions tous sur leur manège, quand mon Capitaine a avancé une explication.
Pour lui, la pelouse du jardin s’était transformée l’espace de quelques heures en un terrain d’entraînement pour les jeunes oiseaux de toutes espèces en phase d’apprentissage de vol.
Ils étaient des dizaines à sautiller et à voleter, tandis que des dizaines d’oiseaux visiblement plus âgés, toutes espèces confondues, s’étaient perchés tout autour de cette petite clairière, dans les fleurs et les arbres.
De là à penser que les parents surveillait leur progéniture, il n’y avait qu’un pas…
Nous avons assisté à un moment rare  au cours duquel nous avons vu apparaître un oiseau jusqu’ici inconnu dans le jardin, et que je n’ai pas encore réussi à identifier.

Moment un peu magique vécu en bonne compagnie….

Martine Bernier