avril 2021
L M M J V S D
« Mar    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Catégories

Catégories

Pomme

 Kali a un moyen très personnel de me faire savoir qu’elle réclame mon attention.
Si je suis sur le canapé, elle se dresse sur ses pattes arrières, me regarde  dans les yeux, très droite, et attend sans baisser le regard.
Dès que je lui parle, elle commence a remuer doucement le bout de la queue, puis finit par sauter sur moi pour me couvrir de léchouilles.
Ensuite, systématiquement, elle court vers Pomme et lui réserve le même traitement.
Quant elle a terminé, elle laisse passer un peu de temps et revient se mettre dans sa position initiale.
Cela veut généralement dire qu’elle souhaite quelque chose de précis.
Si mon Capitaine est absent, elle a besoin de savoir s’il va revenir rapidement ou non.
Je lui explique donc.
Si ce n’est pas ce sujet qui la préoccupe, je dois tester diverses solutions jusqu’à trouver la bonne.
« Tu veux manger? Tu n’as plus d’eau? Tu veux sortir? Tu veux un câlin? Tu veux jouer? »

En général, elle réagit au mot qui résume sa demande, ce qui me permet de faire ce qu’elle attend de moi.
La Statue de la Justice se transforme alors en joyeux Spirou ravi de s’être fait comprendre.
Puis elle fonce partager sa joie avec Pomme qui semble s’amuser des facéties de sa cadette.
Puis elle retourne à ses jeux, s’intéressant à tout ce que je lui présente, fascinée par tout ce qu’elle ne connaît pas encore…

Martine Péters

 

 

Mercredi, alors que j’étais plutôt pour laisser nos deux Mogwaïs à la maison pendant que nous devions nous absenter à Vesoul, mon Capitaine a plaidé leur cause pour qu’ils puissent nous accompagner, sachant qu’il restait avec eux durant mon rendez-vous.
J’ai accepté, sachant que ce ne serait pas simple.
Si Pomme a toujours adoré la voiture, ce n’est pas le cas de Kali.
Au bout d’une petite poignée de kilomètres, elle a commencé à nous faire part de son mécontentement en recommencant à « parler » comme elle l’a fait dès le premier jour de notre rencontre.
Quand elle est contrariée, Kali chante et parle d’une manière très explicite.
Nous avons pourtant tenu bon, la laissant à l’arrière avec Pomme qui, elle profitait du trajet.
Bébé Mogwaï insistait en revanche pour nous rejoindre à l’avant… sans succès.
Lorsque j’ai retrouvé mes trois complices après mon rendez-vous, mon Capitaine m’a dit que Kali avait été malade.
Nous avons donc programmé différemment le retour, pour qu’elle évite de s’énerver à nouveau.
Cette fois, je l’ai prise sur mes genoux et je m’en suis occupée durant tout le trajet.
Plus calme, elle a cependant bien marqué sa désapprobation d’être dans ce véhicule qu’elle n’apprécie pas.
Une fois de retour au Nid, elle a retrouvé le jardin et la maison avec un plaisir tellement évident que c’en était drôle à voir.
La décision est donc prise pour les prochaines sorties de ces prochains mois, confinement oblige: nous l’habituerons sur de courtes distances, peu à peu. 

Toute la soirée, elle  m’a prouvé sa reconnaissance pour mes attentions… tendre comme peut l’être un affectueux bâton de dynamite!

Martine Péters

Avez-vous déjà vu ces images de poissons volants se précipitant sur le pont des bateaux grâce à des bonds impressionnants?
Nous vivons à peu près la même expérience depuis que Kali, bichon havanais de sept mois aujourd’hui est rentrée dans nos vies.
Si je suis sur le canapé, il ne se passe pas dix minutes pour que je vois arriver un CVNI.
Chien Volant Non Identifié.
Au début, cela étonne.
Qu’un mini panda comme elle arrive à faire des bonds aussi hauts, dignes des plus athlétiques des kangourous australiens, est sidérant.
J’ai d’ailleurs le sentiment que Kali est fascinée par l’apesanteur.
Lorsqu’elle ne s’entraîne pas à battre le record du monde du saut en hauteur, elle lance ses jouets en l’air à longueur de journée.
Un passe-temps hilarant que Pomme, son aînée, observe d’un oeil à la fois intéressé et résigné.
Du haut de ses 11 ans, elle aspire à une existence paisible, partageant son temps entre les jeux auxquels elle s’adonne avec sa mini copine et la pratique de la philosophie.
Se mettant hors de portée de la zone expérimentale de vols et d’atterrissages de sa consoeur,  elle suit des yeux avec intérêts l’évolution de ces jouets volants.
Et elle réfléchit longuement…

Martine Péters