novembre 2020
L M M J V S D
« Oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

Catégories

Santé

« Alors, qu’est-ce qui ne va pas? »

C’est la phrase classique que nous entendons tous lorsque nous nous rendons chez le médecin.
Il faut bien commencer quelque part!
Cette fois, je n’ai pas eu à étoffer beaucoup ma réponse

« Rien: tout va très bien! »
Mon interlocutrice a eu l’air surpris derrière son masque:
– Ah bon? Je vous manquais?
– Terriblement. J’avais beaucoup aimé notre dernière rencontre, donc je me suis dit que j’allais venir vous faire un petit bonjour! Non, plus sérieusement, j’aurais besoin d’un document…

Je lui explique mon souhait, et elle se livre à un petit contrôle de routine pour s’assurer que tout est en ordre.
Puis elle poursuit:
– Vous avez l’air d’avoir un moral d’enfer… que faites-vous en ce moment?

En quelques mots, je lui trace les grandes lignes des événements professionnels qui se déroulent dans ma vie ces temps-ci.
Emballée, elle me pose des questions et nous parlons littérature durant quelques instants.
Nous devons avoir à peu près le même âge.
Son goût pour la lecture et notre curiosité commune pour le métier de l’autre nous rapprochent… d’autant qu’elle aimerait avoir les clés nécessaires pour écrire autre chose que des ordonnances.
Lorsque je quitte son bureau, nous sortons ensemble, complices pour avoir partagé un petit moment spécial, une parenthèse hors du temps…

MP

Lune, notre jolie poule hollandaise, s’habitue très bien à son nouvel environnement, s’est trouvé un passe-temps original.
Elle se poste sur le bord de la piscine des canards, qu’ils soient dedans ou non, et reste stoïquement perchée quoi qu’il se passe.
Quatre grands canards qui s’ébrouent, battent des ailes et envoient de l’eau partout, cela transforme le point d’eau en joyeux bazar… sans qu’elle semble s’en formaliser!
Elle ne bouge pas d’un millimètre, secoue à peine la tête pour chasser l’eau de sa huppe… et reste là, fidèle à la mission qu’elle semble s’être fixée.
Comble de tout: elle a réussi à se gagner l’admiration d’une disciple: Cannelle, la petite Padoue, a pris place hier à l’autre bout de la piscine qui , désormais, a donc deux piliers visibles.
Les animaux m’étonneront toujours!


Mon bureau est, comme toujours, le baromètre de mon emploi du temps.
Lorsqu’il est trop en ordre, la situation est inquiétante car synonyme d’oisiveté… ce qui est rare et ne me convient pas du tout.
En ce moment, il traduit l’effervescence des grands jours.
Je croule sous le travail, et je réalise que… cela me met d’une humeur délicieuse.
Cette fois pourtant, même si les dossiers s’entassent, je m’arrange pour que les piles soient gracieuses et rangées dans un ordre présentable.
On a sa dignité.

M. P.



 

 

Mon attention a récemment été attirée par cette gravure représentant la panoplie portée lors de l’épidémie de peste noire au XVIIe siècle.
Un médecin, Charles de Lorme, avait créé en 1619 un masque en carton bouilli ou en cuir, dans lequel il  introduisait un sachet de plantes aromatiques ou des éponges imprégnées de vinaigre ou de camphre, destinés à éloigner les odeurs véhiculant la peste, comme on le croyait à l’époque.
Ces mélanges étaient inutiles, mais, en revanche, le costume, les bottes et les gants protégeaient bel et bien  des puces vectrices de la maladie.
Chaque fléau a demandé aux hommes de trouver de nouvelles solutions…
Un sujet décidément très actuel.

Martine Péters