octobre 2021
L M M J V S D
« Sep    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories

Catégories

Vie quotidienne

Depuis un peu plus d’un an, avec les membres de mon petit comité de rédaction, nous cherchions à ouvrir les pages du bulletin communal aux jeunes.
Pour cela, il nous fallait trouver un ou une ado d’accord de nous rejoindre pour aborder des thèmes intéressants ce public plus spécifique.
Les annonces lancées dans le bulletin étaient restées lettres mortes.
Et puis, cet été, le fils de 9 ans de l’une de mes complices de comité de rédaction est venu suivre quelques ateliers d’écriture de vacances.
Un jour, l’un de ses grands frères est venu le mener et le rechercher.
Il n’était pas venu les mains vides: il m’apportait un délicieux gâteau qu’il avait confectionné lui-même.
Nous en avons dégusté un morceau tous les trois, tout en parlant.
C’est ainsi que Clément, 17 ans, est devenu notre première jeune recrue.
Le soir même, il assistait en observateur à notre séance de rédaction et à l’agape qui a suivi… acceptant ensuite d’intégrer notre équipe.
La semaine dernière, sa maman m’a envoyé le premier article qu’il a signé.
J’étais curieuse d’en découvrir  le thème et son contenu…
Je n’ai pas été déçue.
Je me suis contentée de quelques corrections, et j’ai intégré l’article dans la maquette du prochain bulletin, très fière de notre benjamin.
Cette nouveauté et cette ouverture à la jeunesse dans cette petite publication est très symbolique.
Au fil du temps, j’espère que d’autres auront envie de s’y exprimer…

Martine Péters

Ce week-end, en lisant en retard le magazine Le Point, je découvre une grande interview du philosophe et moine bouddhiste Matthieu Ricard, un personnage dont j’aime la pensée, le regard clair et l’humilité.
Mise en exergue dans le texte de Marie-Laure Delorme, il y a cette citation: Il y a dans le monde un explosion de l’inconnaissance (…). On n’est pas dans le savoir, mais dans l’illusion du savoir. » Je me réjouis de lire son livre « Mémoires ».

MP

Parmi les alertes d’actualité que je reçois chaque jour, j’ai vu apparaître un début de phrase annonçant le début d’un article.
Phrase bien entendu coupée au milieu pour appâter le chaland et lui donner envie d’en savoir plus en ouvrant la publication.
Ce jour-là, ça a réussi sur moi.
En lisant « Les trous de mémoire sont l’apanage……… », j’ai pressenti la suite en me disant, amusée:  « Non… ils n’ont quand même pas osé? »
Hé si! Ils l’ont fait!
En lisant la suite après avoir ouvert l’article j’ai lu la phrase en entier: « Les trous de mémoire sont l’apanage de toute personne ayant un cerveau. »

Voilà un humour qui me plaît bien… et une nouvelle très réconfortante!

MP