février 2019
L M M J V S D
« Jan    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

Catégories

Vie quotidienne

Le retour du soleil et de la lumière a radicalement changé le profil du jardin… et de celles et ceux qui le fréquentent.
Même les poules ont retrouvé le sourire, consacrant leurs journées à l’exploration des lieux, le farniente et la promenade.
Lors de mes pérégrinations parmi les arbres, j’ai réalisé que les bourgeons faisaient leur apparition un peu partout.
J’attends le retour des fleurs avec impatience…
En attendant qu’elles refleurissent à l’extérieur, nous les laissons s’épanouir dans la véranda.
Mais je me suis prise depuis quelques jours, d’un attrait tout particulier pour une fleur d’hiver que je connais jusqu’ici très mal: le camélia.


Le nez dans mes bouquins, je regardais quelle fleurs s’épanouissent en hiver, et j’ai fait la connaissance de ces petites merveilles venues d’Extrême-Orient,  qui, dit-on, fleurissent de décembre à mai pour les camélias japonais, un peu plus tard pour d’autres.


Il en existerait 80 variétés…
En les découvrant, je ne peux pas m’empêcher de penser à mes roses auxquelles certains ressemblent beaucoup.

Allez savoir pourquoi… j’ai l’impression que de nouvelles fleurs feront prochainement leur apparition dans le jardin… si mon Capitaine adhère à mes choix!

Martine Péters


 

Ma montre connectée est devenue inséparable de mon poignet depuis trois ou quatre bonnes années.
Elle me culpabilise lorsque les chiffres qu’elle affiche m’indique que je n’ai pas marché suffisamment, me félicite par des feux d’artifice factices lorsque je franchis le cap quotidien que je me suis fixé.
Bref, elle me prend par les sentiments!
De plus, comme je me suis enfin décidée à remettre à jour mes coordonnées, elle m’envoie à nouveau des notifications par mail, plus ou moins régulièrement.
Comme ce mercredi matin où je reçois un message m’annonçant:
« Félicitations! En cumulant 112 kilomètres, vous avez gagné le badge Marche de l’Empereur! »
Sous le message, j’avais le choix entre deux boutons me permettant de partager l’extraordinaire nouvelle avec le monde entier ou presque.

En recevant ce mail j’ai eu envie de rire…
Heureusement que le ridicule ne tue pas!
Si vous avez vu l’inoubliable film « La Marche de l’Empereur », vous aurez comme moi admiré ces oiseaux fascinants que sont les manchots.
Je pense qu’ils seraient très vexés d’apprendre que mes misérables efforts quotidiens sont comparés à leur périple motivé par la survie de l’espèce.
Vous avez gagné le badge « Marche de l »Empereur »…
Non mais franchement…
J’en ris encore!

Martine Péters

Ce mercredi matin, j’avais de programmé un rendez-vous médical particulièrement redouté.
Hasard du calendrier: un nombre impressionnant de rendez-vous de ce type étaient pris pour le mois de janvier et le début de février.
Mardi soir, évidemment, j’étais stressée, comme nous le sommes tous à la veille d’un événement qui nous ennuie.
Incapable de trouver le sommeil, j’ai pris ma tablette et j’ai fait des recherches sur Internet à propos de sujets qui m’intéressaient.
L’heure passait, mais je ne dormais toujours pas.
J’ai continué et j’ai atterri sur… Ecriplume.
Ces derniers temps, j’ai reçu des messages adorables venant de lecteurs qui me suivent pour certains depuis très longtemps.
Cette nuit-là, j’ai lu plusieurs pages, comme si j’étais moi aussi une lectrice de passage.
Ecriplume m’a menée au bout de la nuit, me procurant  quelques sourires mais aussi quelques aigreurs en découvrant que j’avais laissé passer des « coquilles ».
J’écris souvent très tôt, à une heure où toutes les connexions des neurones ne sont visiblement pas effectuées!
Pardon pour ce détail…

Martine Péters