septembre 2020
L M M J V S D
« Août    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Catégories

Voyage

restaurant-du-centre-dart-marcel-gagnon-vue

La Dame de Chiboz est revenue de son voyage au Canada, retrouvant son mari, enfants et petits-enfants avec bonheur…
Au cours d’une longue conversation, elle m’a raconté ce long périple qu’elle a partagé avec sa soeur (que je salue au passage!) et m’a montré des images retraçant quelques-unes de leurs découvertes.
C’est ainsi que, grâce à elle, j’ai appris l’existence d’un endroit insolite: Le Centre d’Art Marcel Gagnon de Ste-Flavie.

Marcel Gagnon était artiste peintre et rêvait de faire connaître ses oeuvres au plus grand nombre.
dsc08306Un jour qu’il passait par Ste-Flavie, en 1984, il a été interpellé par un petit chalet niché au bord du Saint-Laurent.Centre-d-art-Marcel-Gagnon-7495
Son énorme coup de coeur s’est concrétisé: il avait enfin trouvé le nid dans lequel il exposerait ses tableaux, et qui porterait le nom de Centre d’Art Marcel Gagnon.

Au fil des ans, secondé et soutenu par son épouse Ghislaine Carrier, également artiste peintre, il s’est attelé à la sculpture du Grand Rassemblement, donnant de plus en plus de corps à son centre.
Aujourd’hui, le modeste chalet des début est devenu un complexe touristique doté de structures d’accueil et de restauration, mais aussi et surtout d’une galerie d’art qui présente les oeuvres de plusieurs artistes.
Quant à Marcel, il a passé le flambeau à son fils Guillaume en 1999, et continue à se consacrer à sa passion artistique.
Devant ces statues qui avancent dans le fleuve, je me dis que ce lieu particulier a dû être une belle étape au fil du voyage réunissant deux soeurs complices et heureuses d’être ensemble!

Martine Bernier

Muriel Bernardou et Eric Sonié (Photo Martine Bernier)

Muriel Bernardou et Eric Sonié (Photo Martine Bernier)

Nous y voilà…
Vous souvenez-vous que, fin juillet, j’avais consacré quelques lignes à un animal que je n’avais jamais rencontré: l’âne miniature? ( Des amours de petits ânes )
J’avais fait allusion à l’élevage de la Ferme des Tourelles,  dans le Languedoc-Roussillon.

Photo Bruno Guédot

Photo Bruno Guédot

Le temps a passé, et j’ai pris contact avec Muriel Bernardou, la jeune éleveuse.
Mon but était, après en avoir parlé avec mon Capitaine, de profiter de notre semaine de vacances automnales pour aller lui rendre visite et découvrir ses petits ânes.
Elle a accepté et nous avons programmé une visite pour ce jeudi…

La tramontane soufflait fort lorsque nous sommes arrivés à Lauroux, devant la vieille ferme des Tourelles.

Photo Martine Bernier

Photo Martine BernierDès que le portail s’est ouvert, nous nous sommes retrouvés plongés au coeur du sujet…

Dès que le portail s’est ouvert, nous nous sommes retrouvés plongés au coeur du sujet…

Muriel et son compagnon Eric nous ont accueillis en compagnie de leurs chiens border collie et… de Desperado, un  micro âne pie marron, incroyablement affectueux… et drôle.
Lorsqu’il a a envie de paix, il regagne ses appartements… et ferme la porte derrière lui!

Bienvenue dans l’univers de Muriel et d’Eric: ici tous les animaux sont doux , recherchent le contact, et possèdent des personnalités bien à eux.
Nous sommes partis à leur rencontre dans leurs prés où une surprise nous attendait: les 3/4 du troupeau avaient pris la poudre d’escampette.
Nous avons pu constater que nos hôtes avaient décidément une bonne forme physique et que leurs chiens sont des alliés incomparables: au bout d’environ une demi-heure, tout le troupeau revenait au petit trot.
Se retrouver au milieu d’une bonne vingtaine d’ânes miniatures, tendres, pour certains très demandeurs de caresses, et, pour tous, paisibles et sans une once d’agressivité ou de nervosité, a été un moment privilégié…
La matinée a passé à une vitesse folle…
Elle a été l’occasion pour nous de découvrir ces attachants petits ânes de compagnie, mais aussi les chèvres naines de ce couple accueillant.

Martine Bernier

La Ferme des Tourelles

Photo Martine Bernier

Photo Martine Bernier

 

Ce qu’il faut savoir:
– Les ânes miniatures de la Ferme des Tourelles viennent du bassin méditerranéen, notamment de Sardaigne, et seraient issus d’une souche d’ânes sauvages de Somalie et de Nubie, de petite taille. Dans son aspect originel, il a quasiment disparu.
– Exportés notamment aux Etats-Unis dès 1929, ces petits ânes se retrouvent aujourd’hui un peu partout dans le monde, mais restent rares en Europe.

Photo Bruno Guédot

Photo Bruno Guédot

– Si vous voulez en acquérir à la Ferme des Tourelles, sachez qu’un ânon est vendu  dès  2000 euros et qu’il n’est pas fait pour vivre seul.  La présence d’un autre herbivore, comme une chèvre, un poney, un lama ou un alpaga est vitale. Oui, mieux encore: la présence d’un deuxième âne miniature lui garantira une vie heureuse.
– Autre condition essentielle: il faut compter environ  2000 m2 et un abri pour accueillir un âne. Selon le climat, l’alimentation sera complétée par un apport de foin.
– Comme pour tout animal, n’envisagez pas d’acheter un âne sans avoir bien mûri votre projet. Très attachés à leur entourage, ces petits équidés ont une espérance de vie de 40 ans, sont sensibles et dépendront de vous. Raison pour laquelle Muriel Bernardou se réserve le droit de refuser une vente si elle n’est pas convaincue que toutes les conditions sont réunies pour une expérience épanouissante.

 

 

Cette semaine, la route nous a entraînés en Provence, à Roussillon, à Avignon, en Camargue, dans l’Hérault, dans le Larzac…
Et nous sommes rentrés aujourd’hui par l’Aubrac, l’Auvergne…
Sept petites heures de route avant de retrouver Pomme et ses nounous!
J’ai trois millions de choses à faire: je vous livrerai demain le « secret » du voyage…
Mais je vous en propose un autre en passant.
A votre avis, que fait une demoiselle bichon havanais lorsqu’elle retrouve son home sweet home après une semaine d’absence?
J’ai laissé Pomme entrer dans l’appartement avant moi pour le savoir…
Elle est allée droit à mon bureau, a poussé la porte, a filé vers son panier préféré, s’y est installée, s’est étirée de tout son long, puis a gambadé jusque dans la cuisine où elle s’est ruée sur son écuelle d’eau que je venais de lui préparer.
Elle en a ingurgité la moitié, puis: tour du propriétaire avec un petit coup d’oeil à ses jouets, à ses autres paniers, au canapé…
Tout est là, c’est ok: elle est parée pour la suite!

Martine Bernier