mai 2021
L M M J V S D
« Avr    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Catégories

1902

Dans la catégorie des catastrophes insolites, celle qui frappa  Saint-Pierre, en Martinique, en 1902, fait encore frémir aujourd’hui.
Jusque-là les soubresauts volcaniques de la montagne Pelée qui dominait le port de Saint-Pierre n’étaient pas dangereux.
En avril 1902 donc, quand de nouvelles fumerolles firent leur apparition, accompagnées de légères secousses sismiques, personne ne s’inquiéta vraiment.
Début mai, une pluie de cendres commença à envahir l’atmosphère, accompagnée par une odeur de souffre suffocante.  

Tellement suffocante qu’elle chassa de leur repaire une bonne centaine de serpents « fers de lance ».
Ils descendirent la montagne et envahirent le quartier indigène de Saint-Pierre.
Et le cauchemar commença…
Imaginez des serpents venimeux dont on dit qu’ils figurent parmi les plus dangereux au monde, longs de deux mètres, envahissant votre quartier…
Ils tuèrent cinquante personnes et une énorme quantité d’animaux.
Qui en vint à bout, pensez-vous? 
Les chats de gouttière géants qui habitaient la ville.
Ce sont eux qui les exterminèrent.
Le drame des habitants de Saint Pierre ne s’arrêta pas là, malheureusement.
Le 4 mai, une énorme coulée de boue volcanique brûlante se jeta dans la mer, et fut suivie par un tsunami qui fit des centaines de victimes.
Trois jours plus tard, le 8 mai, le mont Pelée explosa.
Une avalanche de lave incandescente envahit la ville.
Il ne fallut pas plus de trois minutes pour que celle-ci disparaisse complètement.
Sur une population totale de 40’000 habitants, il n’y eut que deux survivants.
Dont on se demande comment ils ont pu poursuivre leur vie avec les images de cette tragédie au fond des yeux et la souffrance de la perte de tous ceux qu’ils aimaient au fond du coeur…

Martine Bernier

Ruines de l’église de Saint-Pierre

Saint Pierre