juillet 2020
L M M J V S D
« Juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Catégories

Catégories

Didier Van Cauwelaert

La lecture à haute voix continue à l’être l’une des activités que nous pratiquons en soirée, mon Capitaine et moi.
Nous lisons tous deux d’autres ouvrages chacun pour soi, mais nous consacrons aussi quelques heure par semaine à cette autre forme de lecture qui nous permet de découvrir ensemble un livre que je choisis parce que je sais qu’il plaira à lui comme à moi. 
Après la biographie de Jane Austen que nous avons beaucoup aimée, je lui ai proposé un ouvrage de Didier van Cauwelaert.
Je savais qu’il serait intéressé autant que je le suis par le sujet abordé: « Les émotions cachées des plantes ».

Et je ne me suis pas trompée…
Dans cet ouvrage, l’auteur démontre que, en s’adaptant à leur environnement, en produisant des réponses adaptées aux événements qui les concernent, les plantes font preuve d’intelligence, ou du moins d’une certaine forme d’intelligence.
Il se base pour écrire ce livre, sur les travaux de la neurobiologie végétale menés à travers le monde, et nous entraîne dans un monde omniprésent sur notre planète… mais que le commun des mortels dont nous faisons partie connaît finalement très mal.
Un livre passionnant…

Martine Péters 

Je lis beaucoup, et souvent des ouvrages que je présente aux lecteurs.
Mais j’en lis également d’autres que je choisis.
Certains me ravissent, d’autres moins.
Et puis il y a ceux, finalement assez rares, qui me capturent dans leurs filets et m’empêchent de passer un jour, un soir, sans revenir à eux me noyer dans leurs pages.
C’est le cas pour celui que je découvre en ce moment.
Il a une histoire… je vous la raconte.
Au cours de ces derniers mois, je me suis intéressée aux phénomènes de réincarnation observés de manière scientifique.
Lorsque vous commandez un ou plusieurs ouvrages sur un sujet sur Amazon, c’est automatique: vous recevez par la suite des suggestions de livres susceptibles de vous intéresser et nageant dans les mêmes eaux.
Parmi les idées reçues, j’en ai retenu deux.
Mais comme j’avais craqué pour pas mal de bouquins au cours de ces dernières semaines, j’ai décidé de patienter jusqu’en janvier pour me les procurer.
Je n’ai pas eu à attendre jusque là: mon fils m’ayant demandé ce que je voulais à Noël, je lui ai confié les titres en lui disant que s’il en trouvait un des deux, je serais ravie.
J’ai reçu les deux…
Comme une gamine, j’ai emporté mes trésors dans la chambre et, le soir suivant, j’ai commencé le premier « Au-delà de l’impossible », de Didier Van Cauwelaert, chez Plon.
Avec son écriture limpide et sa façon solide d’aborder les phénomènes expliqués tout en conservant une distance critique, l’auteur relate des expériences sidérantes qui lui sont arrivées.
Par le canal de médiums aux dons reconnus par les milieux les plus sérieux, il a reçu durant des mois des informations provenant de deux génies décédés: Albert Einstein et Nikola Testa.

Ce livre est scotchant, fouillé, précis, cartésien… et plus qu’interpellant.
J’en reparlerai peut-être d’ici quelques jours, lorsque j’aurai avancé dans ma lecture.
Chaque détail est décortiqué, la somme d’informations est énorme…
Je lis en prenant des notes, en croquant des pages, en vérifiant tout ce qui peut l’être.
C’est troublant, passionnant, et… tellement évident…
Je termine l’année avec un ouvrage qui ne ressemble à aucun autre, qui, je le crois, me marquera pour longtemps…

Martine Bernier