décembre 2019
L M M J V S D
« Nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Catégories

Monet

J’aime recevoir la newsletter de Westwing, cette entreprise de décoration que je suivais déjà en Suisse et que je continue à consulter dans sa version française.
C’est là que je me suis procuré les lampes Tiffany, notamment.
Samedi, au moment de lire mes mails, je clique distraitement sur leur newsletter qui annonce comme d’habitude les ventes à thèmes du moment.
Et je découvre… ceci…

La vente en question porte le titre de « Quand l’art nous inspire », et comporte des thèmes tels que celui-ci: « Une maison fleurie et poétique ».
Cher Monsieur Monet… ce rappel à Giverny m’a touchée… 

Martine Péters 

Trois géants s’installent à la Fondation 300-59-70e18

La Fondation Pierre Gianadda offre un magnifique cadeau au public en ouvrant les portes d’une nouvelle exposition du 3 février au 11 juin 2017: « Hodler, Monet, Munch – Peindre l’impossible »

Ils ne se sont jamais rencontrés de leur vivant… et pourtant, le suisse Ferdinand Hodler, le français Claude Monet et le norvégien Edvard Munch se retrouvent réunis pour une exposition organisée par la Fondation Pierre Gianadda et le Musée Marmottan de Paris, en partenariat avec le Musée Munch d’Oslo.

Le point commun entre ces trois artistes contemporains, mais de générations différentes? Ils ont tous été des précurseurs en explorant l’impressionnisme pour le premier, le symbolisme pour les deux autres. Chacun d’eux a consacré une grande part de son travail à repousser la peinture au-delà de ses limites en représentant la nature dans ce qu’elle a de plus insaisissable, de plus difficile: la mouvance de l’eau et du ciel, la pluie, le soleil, les ondulations de l’herbe sous le vent, les tonalités changeantes de la montagne, les effets de neige réfléchissant la lumière…

Soixante chefs-d’œuvre, dont beaucoup sont présentés pour la première fois au public, nourriront ce dialogue pictural. Avec, parmi eux, une toile emblématique: le célèbre Impression, soleil couchant de Monet, qui a laissé son nom à l’impressionnisme, et qui sera présent à la Fondation du 9 mai au 11 juin.

Cette exposition originale et riche met en perspective la personnalité et le travail de ces trois artistes qui avaient pour obsession de peindre l’impossible, l’imperceptible, en empruntant chacun un chemin différent. Après avoir été présentée à Paris où elle a fait l’unanimité autant auprès du public que de la critique, l’exposition fait escale à Martigny qui débute l’année de manière éblouissante.

 

Martine Bernier

 

Hodler, Monet, Munch, Du 3 février au 11 juin 2017, Tous les jours de 10 h à 18 h
A la Fondation Pierre Gianadda de Martigny

Cet article a été diffusé dans le magazine romand  Générations de février 2017.

intrigue-a-giverny-de-adrien-goetz-981856608_ML

Je crois n’avoir jamais mis autant de temps à lire un livre…
Pas parce qu’il était ennuyeux ou mal écrit non, bien au contraire.
En deux mots, « Intrigue à Giverny » est une enquête policière menée par Pénélope, Conservatrice du Patrimoine, et nous entraîne dans l’intimité de Claude Monet.
Et c’est là que l’auteur, Adrien Goetz, m’a véritablement capturée.
Cet écrivain érudit, qui enseigne l’histoire de l’art tout en étant chercheur dans ce même domaine, mêle si bien la réalité et la fiction que chaque page de son livre ouvre un univers en soi.
Pratiquement, pour moi qui ai la fâcheuse habitude de vérifier quasiment tout ce que je lis ou entends, cela s’est traduit par une énorme prise de notes et beaucoup de temps passé à rechercher la confirmation de chaque point.
Je n’ai d’ailleurs pas terminé: il me reste beaucoup à tirer encore de cet ouvrage captivant que je vais relire.

Pour avoir beaucoup lu et étudié  la vie de  Monet, je suis comme tous ceux qui admirent l’homme et son oeuvre: je connais certaines choses sur sa vie, sa personnalité et ses tableaux.
Mais là…  
Adrien Goetz connaît tellement bien son sujet qu’il nous offre un condensé d’informations et de détails  passionnants… étroitement mélangés avec des éléments sortis tout droit de son imagination.
C’est si bien fait que même les personnages et les faits inventés pourraient avoir existé… ou sont inspirés de la réalité.
Il y a plusieurs manières de lire cet ouvrage formidable.
Soit vous vous laissez glisser au fil de l’intrigue et  terminez le livre avec le sentiment d’avoir lu un bon polars.
Soit vous êtes vous-mêmes très savants en la matière et vous saisissez dès le premier jet toutes les finesses du texte.
Soit, comme c’est mon cas, sans être experts, vous connaissez déjà certaines choses sur Monet et avez  quelques clés en main pour comprendre le travail énorme fourni par Adrien Goetz pour écrire ces pages.
Et là, vous vous laissez prendre au jeu et vérifiez chaque donnée, apprenant une foule de choses au passage en profitant de l’humour et de la finesse de l’auteur dans sa démarche.
Le professeur Goetz a alors atteint son but: non seulement il vous a divertis, mais, en prime, il vous a donné envie d’en apprendre davantage, de la manière la plus ludique qui soit.
Quel que soit le niveau de lecture choisie, l’aventure est palpitante.
Pour ma part, je suis ravie de ce livre, que mon Capitaine m’a acheté… à Giverny, dans la maison de Monet.
Et tiens… je place Adrien Goetz dans le panthéon des personnes que j’adorerais interviewer et écouter!
Je m’en voudrais d’ailleurs de ne pas préciser qu’il a écrit de nombreux ouvrages d’art très sérieux, et une quinzaine d’autres romans.

Martine Bernier

« Intrigue à Giverny » Adrien Goetz, Ed. Grasset