décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Sophie le Saint

Etre journaliste de télévision est un métier difficile.
Lorsque  j’étais encore à l’école de journalisme, des cours en « tronc commun » nous avait permis, à nous, plumitifs de la presse écrite, de nous frotter à l’exercice.
J’avais notamment été impressionnée par l’exercice consistant à synchroniser un texte sur un mini reportage destiné au journal télévisé.
Il fallait le minuter, faire en sorte que chaque phrase corresponde bien aux images à l’instant où elles passaient, ne pas « déborder ».
Un exercice complexe que je me réjouissais de ne pas avoir à reproduire par la suite.
Lorsque je regarde les journaux télévisés à la télévision, j’ai toujours cette expérience dans un coin de ma mémoire.

Je regarde régulièrement les JT français.
Et j’avoue que, depuis quelques mois, je suis frappée par un détail qui, apparemment n’agace pas que moi.
Avez-vous remarqué comment parlent certains journalistes de télévision?
Des arrêts en pleine phrase comme pour marquer le suspens, une ponctuation anarchique, des accents toniques inattendus, une prononciation étrange, un débit saccadé…
Jamais ils ne parleraient de cette façon dans une conversation normale.
Leur langage en perd toute fluidité, à tel point que certains d’entre nous, dont je fais partie, se focalisent sur ce détail qui noie l’information.
 
J’ai donc mes préférences… 
Lorsque Sophie Le Saint, sur France 2,  et Anne-Claire Coudray, sur TF1, apparaissent à l’image, ce sont leurs JT que je regarde.
Et puis… j’avoue un grand faible pour Christophe Duchiron, véritable OVNI dans le paysage médiatique français.
Il est présentateur sportif, et a une façon de parler assez particulière lui aussi, plutôt monocorde.
Mais ses textes sont  d’une qualité exceptionnelle, remarquablement bien écrits, sensibles et souvent très drôles.

En clair… rien de tel que la simplicité.

Martine Bernier