Archives mensuelles : septembre 2012

 

Samedi, pas question de farniente: un nouveau petit reportage m’attend sur les sommets.
Nous partons tôt, par une journée ensoleillée…
En montant, nous nous retrouvons à slalomer en voiture pour éviter les vaches qui squattent la route montant vers l’alpage.
Et qui, se prenant pour des Vaches Sacrées, ne daignent pas bouger d’un pas, gratifiant la voiture d’un joyeux coup de queue au passage.
J’adore ce genre de situation…
Ici, les animaux sont rois, et nous ne sommes que de discrets invités sur leurs terres.

En arrivant à la Buvette de Châtel, au-dessus de l’Isle (Vaud  – Suisse), j’ai une surprise: je connais déjà la personne qui nous accueille: Bernard Favre.
Un homme chaleureux que j’avais déjà rencontré par le passé alors qu’il travaillait ailleurs.
Cette fois, je le retrouve aux commandes d’une buvette de Châtel  rénovée avec intelligence en 2010.
Et, d’entrée, je retrouve la « patte » du patron.
Tout est simple, mais confortable et sympathique, la décoration est de bon goût,  la carte est à la fois typique et parsemée de détails originaux.
Ici, par exemple, les gourmets peuvent déguster la « roestiflette » (roestis sur lesquels a été disposée une tomme fondue au four),  les croûtes  au fromage sont succulentes et les tartes maison sont de véritables délices.
Pour les amateurs, le patron, surnommé « Minon » depuis l’enfance, prépare son » Café Minon », un  café sur trois étages: le premier composé de mirabelle, le deuxième d’un café et le troisième d’une couche de chantilly.

Le site est superbe (à 10 minutes à pieds de la désormais célèbre Croix d’où le point de vue est imprenable sur  le lac de Neuchâtel, le lac Léman et le Lac de Morat ainsi que sur la chaîne des Alpes), la cuisine délicieuse et l’accueil donne envie de revenir.
Tout autour de la buvette, évoluent des génisses et trois ânes dont un ânon totalement craquant.
Le lieu est bucolique, paisible…
Si vous y passez, parlez un moment avec le patron.
Pour sa gentillesse, son humour et son goût de faire plaisir à ses clients, il vaut à lui seul le déplacement!

Martine Bernier

Buvette de Châtel, L’Isle
Accès en voiture
Il est conseillé de réserver avant de monter! (021 841 12 26)

 

Nous avions un rendez-vous professionnel dans la montagne, ce mercredi.
Au Col des Planches, en Valais (Suisse), pour être plus précise.
Je ne suis pas forcément à l’aise, en montagne.
C’est ainsi, on ne se refait pas.
Mais là…

Plus nous montions, dans cette région qui surplombe Martigny, plus j’ai été interpellée par le paysage.
Et c’est la personne que j’ai rencontrée qui m’a expliqué le secret de la beauté de l’endroit.
Le lieu est considéré comme étant le plus beau pâturage boisé d’Europe.
Et pour cause…
Depuis des siècles, les hommes suivent l’exemple donné  les moines trapistes, au Moyen Age.
Réalisant que l’herbe ne poussait pas sous les sapins, ils ont désencombré les alpages en ne conservant que la forêt de mélèzes.
Au fil des ans, des générations d’agriculteurs ont continué leur oeuvre.
Aujourd’hui encore, ils sont aux petits soins pour  les jeunes arbres, nettoient les pâturages et y laissent paître leurs vaches. 
Le résultat est magnifique et le lieu de plus en plus protégé.
Ce décor magique est devenu le royaume des marmottes et des chevreuils, des cerfs…

Cerise sur le gâteau, au Col existe une buvette, tenue par un couple chaleureux et passionnant: Gérard et Lucienne Schildknecht.
Les fromages épicés qu’ils confectionnent là-haut à la belle saison est un régal.
Et Gérard, qui gambade dans son coin de montagne depuis qu’il est haut comme trois pommes, connaît les lieux comme sa poche.
C’est lui qui m’a montré le Catogne, m’expliquant que cette montagne a des allures de faux volcan.

C’est inexplicable, mais c’est ainsi: dans cet endroit serein, au milieu des arbres centenaires, accompagnée par mon Capitaine, Eric et Pomme, j’ai passé un moment merveilleux à écouter parler Gérard, son épouse et ceux qui les entourent.

Martine Bernier

www.col-des-planches.ch