février 2011
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  

Catégories

Ce soir, la télévision française diffusera un téléfilm sur l’un des personnages féminins les plus sulfureux ayant vécu au 17e siècle: la Marquise de Brinvilliers.
On dit d’elle qu’elle était belle, pleine de charme, que son enfance fut marquée par des épreuves très lourdes (orpheline de mère très jeune, sous le joug d’un père qui ne lui a pas laissé vivre sa foi comme elle le souhaitait, victime de viols répétés de la part de ses frères…) qui ont fait d’elle un monstre.
De sa vie, on a retenu les meurtres qu’elle a perpétrés en utilisant l’arsenic, poisson indécelable alors nouvellement découvert, les excès, le vice et la débauche qui ont jalonné son existence.
Une existence qui a fini sur l’échafaud.

Le téléfilm est à voir pour le sujet, bien sûr, sachant que le personnage nous plonge dans une époque historique passionnante, mais aussi pour l’interprète de la Marquise.
C’est Anne Parillaud, qui, avec son intelligence, sa sensibilité et sa culture, se glissera dans les atours de la Brinvilliers, femme qui la fascine au point que c’est elle qui a monté le projet de ce film.

Je ne regarde la télévision qu’une ou deux fois par mois, lorsque j’ai enregistré une émission particulière.
Il peut donc semblé bizarre que je me réjouisse de l’événement.
Pour le personnage et pour l’actrice, je regarderai.

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>