novembre 2012
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Catégories

Si j’avoue avoir « encaissé le choc » après ma visite chez mon chirurgien, lundi, à l’idée de ce qui m’attend dans les prochaines semaines, le quotidien a très vite repris le dessus.
Dans ce quotidien, justement, j’ai la chance d’avoir des alliés qui sèment derrière eux une bonne humeur que je reprends au vol.
Parmi eux, mon Capitaine avec lequel je partage des fous rires magistraux, et… Pomme, ce merveilleux petit Mogwaï léger et bourré d’humour.

Rien ne lui plaît davantage que les moments où mon Capitaine et moi nous retrouvons au salon pour regarder un film ou les informations.
Dès qu’elle me voit prendre place dans le canapé, elle saute sur moi jusqu’à planter sa truffe  à 15 cm de mon visage.
Elle me scrute pendant un moment, comme si elle jaugeait mon état.
Si je ne vais pas bien, elle reste près de moi.
Mais dans la plupart des cas, son examen révèle des conclusions satisfaisantes.
Elle me colle donc une léchouille sur le nez, me jette un dernier regard comme si elle me disait: « Ne t’inquiète pas: je gère! »
Et elle file s’attaquer à sa proie favorite: Celui qui m’accompagne.
Lorsque celui-ci est stressé ou d’humeur maussade, elle l’évite soigneusement.
Mais quand il est d’humeur joyeuse, ce qui est le plus souvent le cas, elle  fait tout pour se rappeler à son bon souvenir.
C’était le cas hier.
J’ai déjà décrit leurs jeux: ces deux-là peuvent jouer ensemble pendant des heures.
Hier donc, comme après chaque joute, Pomme a dévalisé son panier de jouets, revenant tour à tour avec deux moutons, un faux-raton-évidé-et-tout-mou et une étoile à cinq cordes qu’elle prenait en promenade avec elle lorsqu’elle était mini-chien.

Chacun a eu droit à de terribles empoignades, tous étant méthodiquement secoués avant d’être abandonnés sur le sol.
Mais qu’ont donc fait ces pauvres créatures pour mériter un tel karma: être réincarnées en jouets pour Pomme?

Je la suivais des yeux tandis que mon Capitaine écoutait les infos, installé dans un confortable fauteuil.
Pomme a regardé autour d’elle, et semble avoir eu une idée qui lui paraissait géniale.
Elle s’est dirigée vers son compagnon de jeux géant et, voyant qu’il ne lui accordait plus son attention, a délicatement mordillé son orteil en passant.
Ce qui a eu pour effet de déclencher un hurlement et un fou rire ponctués de phrases hilares:

- Non mais!!!! Tu as vu ce qu’elle vient de faire???

Oui, j’avais vu.
David et Goliath, version moderne.
Je l’ai même vue retourner vers le grand pied appétissant « chaussetté » et renouveler son geste, encouragée par la réaction de sa victime.
Elle agitait la queue, remordillait l’orteil, jetait un coup d’oeil au Capitaine qui se tordait de rire, se couchait à moitié par terre, postérieur en l’air en jappant, recommençait son manège…
Et ce jusqu’à ce que Bruno l’attrape pour une grande séance de chatouilles.

Le jeu terminé, elle est revenue vers moi, m’a regardée comme elle l’avait fait quelques minutes auparavant, a poussé un petit soupir de contentement et m’a gratifiée d’une nouvelle léchouille.
Bisou version Pommienne.

Quelques minutes plus tard, dans la cuisine, à ce que j’appelle dans mon for intérieur: « la Table des Revendications », mon Capitaine et moi nous sommes lancés dans une interminable conversation  au cours de laquelle il s’est laissé aller à son goût pour la taquinerie.
Elle s’est terminée dans un tel fou rire que, pendant plusieurs minutes, nous n’arrivions plus à nous reprendre.

En principe, avec les nouvelles noires que j’ai reçues en ce début de semaine, je devrais être au quatorzième sous-sol.
Mais, entre les sorties programmées, la présence de mes proches, les différentes rencontres entre amis qui nous attendent, et mes deux boute-en-train du quotidien, il est difficile de sombrer!

 

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>