Catégories

miss_dior_cherie_-_eau_de_toilette

Je suis venue à lui très tard… 
A chaque fois qu’un parfum entre durablement dans ma vie, le même scénario se répète.
Je l’essaie d’abord par le biais d’un échantillon.
Si je ressens une attirance, je laisse passer un peu de temps avant de le réutiliser.
Et je refais la même chose durant plusieurs semaines.
Si au bout d’un bon mois il finit par me manquer lorsque je ne l’utilise pas, il peut rentrer dans la gamme de ceux que j’achète.

Le « Miss Dior » est passé par le même chemin.
Je ne savais strictement rien de lui.
Je me suis contentée de me laisser apprivoiser par son style très féminin.
Puis j’ai fini par me documenter… pour découvrir, dans un premier temps, qu’il fait partie de la famille « Chypre-floral ».
Pas étonnant si l’on sait que tous les parfums que j’aime ou presque font partie de la gamme des chryprés… et que j’ai un grand faible pour Dior.

Celui-ci est un mythe. 
En 1947, année au cours de laquelle sont inventés les talons aiguilles, Dior lance avec New Look un style sensuel et moderne.
Pour cela, il fallait un parfum qui l’accompagne… « Miss Dior » sera celui-ci.
Son nom est  également donné à un modèle haute-couture, un sac et des escarpins.

C’est dans sa maison d’enfance de Grandville que le couturier trouve les senteurs qu’il veut retrouver dans le précieux flacon.
Il crée un parfum composé de gardenia, de galbanum, d’aldéhyde, mêlés à une touche de muguet, d’ambre et de cuir.

Le 12 février 1947, il vaporise « Miss Dior » dans les salons de son tout premier défilé.
Dehors, Paris grelotte: il fait -13°.
Mais, dans les salons gris perle du 30 avenue Montaigne, le « New Look » séduit…
Dior fait sa révolution…
La silhouette féminine qu’il présente est parée de vêtements ample, plein de grâce.

le-flacon-original-cree-en-1947Ce sera un triomphe pour le couturier qui a alors 41 ans.

Son parfum partage ce succès.
Inspirée du « Chypre » de Coty (1917) , sa « Miss Dior »  est indémodable, jeune, fraîche.
Il dit de son parfum « Miss Dior  est léger, frais et vif, depuis les premières notes de galbanum et de gardenia, rehausséses par l’impertinence de la sauge
Puis s’enroulant dans l’espace parfumé, le charme insaisissable du jasmin, de la rose et du néroli se mêle aux envoûtantes harmonies du patchouli et du ciste-labdanum, tandis que la chaleur veloutée de la mousse de chêne s’attarde dans l’air. « 

« Miss Dior » fait son entrée, habillée d’un flacon de cristal de Baccarat très « couture », dessiné par Fernand Guéry-Colas.
miss-diorUn flacon amphore décliné en trois couleurs (bleu, blanc et rouge) surmonté d’un cabochon délicat.
Par la suite, en 1950, Dior a imaginé un autre flacon, « coupé comme un tailleur » et surmonté d’un petit noeud papillon.
Tantôt blanc ou noir, ce noeud deviendra le symbole de Miss Dior.

Avec le temps, le parfum a évolué.
Il a été retravaillé, présente aujourd’hui des notes de mandarine, rose bulgare, cuir, vanille , patchouli…
On le dit plus dense et plus mystérieux que le modèle originel.
Mais il reste toujours destiné à un public de femmes cible attirées par le romantisme et l’élégance.

Martine Bernier

2 réponses à Miss Dior, le premier parfum de Dior

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>