Les treize desserts du Noël provencal

13-desserts-via-tattoofood-canalblog-com Je suivais un court reportage sur les ocres du Roussillon lorsque le journaliste a fait allusion au détour d’une phrase aux fameux treize dessert du Noël provençal.
J’en avais déjà entendu parler, bien sûr, mais j’aurais été bien incapable d’en nommer plus de deux.
Cette fois, donc, intriguée, j’ai voulu en savoir plus sur cette tradition… me demandant au passage comment les convives pouvaient arriver à les manger après un repas déjà  très copieux!

gibassier_ou_pompe_a_lhuile_ou_fougasse_
Le gibassié

J’ai donc cherché.
Pourquoi treize desserts?
Parce qu’ils représentent le nombre de personnes qui participaient à la Cène: Jésus et ses douze apôtres.
J’ai ensuite découvert que j’avais tout faux en imaginant un repas de Noël plantureux suivi d’une tablée débordante de friandises.
Non: le repas est en principe assez maigre, composé d’une soupe provençale, d’un plat à base de carde et d’un poisson cuisiné. Ensuite? Tout le monde se rend à la messe de minuit avant de revenir  déguster les desserts.
La liste, paraît-il peut varier d’un lieu à l’autre, mais, en principe, on y retrouve ceci:

– Quatre mendiants symbolisant les ordres religieux. Aux noisettes ou noix pour les Augustins, aux figues sèches pour les Franciscains, aux amandes pour les Carmes et aux raisons secs pour les Dominicains.
– Un gibassié aussi appelé « pompe à huile », sorte de fougasse à l’anis ou nature. Pour la consommer, il est vivement conseillé de la rompre sous peine de se retrouver ruinés l’année suivante!
– Le nougat noir

Oreilllettes fines
Oreilllettes fines

– Le nougat blanc
– Les oreillettes fines, sorte de beignets
– La pâte de coing
– Le melon vert de Noël aussi appelé le verdau
– Les fruits frais (poires, pommes, kaki, raisins…)
– Les oranges ou les clémentines
– Les fruits confits
– Les calissons

Fruits secs à la pâte d'amande
Fruits secs à la pâte d’amande

– Les papillottes
– Les fruits secs à la pâte d’amande

 

 

De très nombreux sites internet font référence à cette tradition qui n’est d’ailleurs pas la seule liée au Noël provençal… qui figure parmi les plus touchants pour moi.

Martine Bernier

par

2 réflexions sur “Les treize desserts du Noël provencal”

  1. en cherchant bien on ce rend compte que cette liste est très récente
    voici un site ethnographique qui nous en dit plus http://terrain.revues.org/3127
    de plus cette tradition n’est pas que provençale elle va jusqu’au Langudoc Roussilon
    quand j’etais petite (j’ai 61 ans) on pouvait ne trouver dans les mendiants que des fruits a coques de plus apres recherche sur les robes des moines j’émets un doute sur la relation directe du fruit à l’habit ou alors la relation est très approximative
    les noix ou noisettes représentent l’ordre des Augustins, (ont mettait des pruneaux les noix et noisettes pour les franciscains)
    Ils portaient dans l’origine un vêtement gris comme les Franciscains; ils prirent dans la suite un vêtement noir ou blanc, à larges manches, attaché autour du corps par une ceinture de cuir. En 1574, la réforme de Thomas de Jésus, P
    En savoir plus sur http://www.cosmovisions.com/$OrdresMendiants.htm#AQ4SvrCFcIL9Bb8l.99

    les amandes celui des Carmes
    Les Carmes vivaient cloîtrés, observaient le silence et se livraient au jeûne et à la prière. Ils portaient une robe brune et une chape blanche avec des barres de couleur brune, d’où le nom de Barrés qu’on leur donnait aussi. http://www.cosmovisions.com/$OrdresMendiants.htm

    les figues sèches, celui des Franciscains,(nous on mettait des noix ou noisettes les figues etant reservees aux rois mages)
    ils portaient un froc gris, de laine grossière, avec une ceinture de corde et un capuchon court et arrondi.
    En savoir plus sur http://www.cosmovisions.com/$OrdresMendiants.htm#AQ4SvrCFcIL9Bb8l.99

    les raisins secs symbolisent l’ordre des Dominicains. ( ? )sous leur chape noire, les dominicains (frères prêcheurs) superposent deux robes de laine blanche.
    Ils portent une robe blanche, avec scapulaire et capuchon de même étoffe, et ont un rosaire ou un chapelet suspendu à leur ceinture. Touron a écrit l’Histoire des hommes illustres de l’ordre de Saint Dominique, Paris 1743..
    En savoir plus sur http://www.cosmovisions.com/$OrdresMendiants.htm#AQ4SvrCFcIL9Bb8l.99

    chez certains il y avait du fromage blanc pour le christ ou un fromage très fort et local le cachat

    plus je cherche plus je me rend compte qu’ily a sur internet un arbre (la liste du musée d’aix) qui cache tres bien une vaste forêt .

    c’est pour cela que je n’arrive pas a trouver des exemples de « 13 desserts » de languedoc et roussillon, il semble qu’ils aient oublier leur propres traditions ancienne pour se calquer sur celles de celui qui crie le plus fort

    nonobstant, c’est une merveilleuse tradition, de partages

    1. Merci infiniment pour ces précisions qui m’ouvrent de nouveaux horizons!
      J’espère que vous trouverez ce que vous cherchez, peut-être dans les vieux grimoires qui dorment dans les bibliothèques!
      En tout cas, heureux Noël à vous avec ou sans les 13 desserts en question!

      Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.