L’orpheline, un parfum envoûtant

serge-lutens-l-orpheline_2_1

Il y a quelques mois, j’ai été happée par le parfum que portait une femme de mes connaissances, à tel point que je lui en ai demandé le nom.
Elle m’a dit qu’il s’agissait de « L’Orpheline », de Serge Lutens.
Un parfum à la fois frais et élégant, suffisamment particulier pour être émouvant et attirer l’attention sans être écrasant ou lourd.

Hier, jour de notre anniversaire de mariage, mon Capitaine m’en a offert un flacon… et je suis partie sur ses traces.

En succombant à son charme je fais une infidélité aux chyprés, puisqu’il fait partie de la famille Fougère, voire Fougère cendrée selon certains.

Son créateur Christopher Sheldrake, est à la base de tous les parfums de la marque Serge Lutens. Cet Anglais raffiné et inattendu est né en Inde.
Sa vie est passionnante si l’on en croit le petit chapitre qui lui a été consacré dans le livre « Le Parfums » d’Elisabeth de Feydeau.
Et très probablement a-t-il été influencé dans ses créations par les images, les ambiances  et les odeurs multiples qui ont marqué son enfance.

Créé en 2014 , le parfum l’Orpheline  a été construite autour de… l’encens.

Et il s’ouvre comme une poupée gigogne, livrant des notes rappelant les odeurs fines d’un jardin vert ou d’un sous-bois, soutenues de musc blanc.
A la pose, il étonne par ses nuances épicées, complexe mêlées à une froideur de roche, formant un ensemble presque agressif pour moi.
Quelques instants plus tard, il s’installe et livre un coeur rond, beaucoup plus tendre et envoûtant, où le musc et une rose délicatement miellée se révèlent et se déposent en douceur pour quelques heures sur la peau.

Une petite merveille olfactive…

Martine Bernier

par

2 réflexions sur “L’orpheline, un parfum envoûtant”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.